Quantcast

Sponsorisé

News

18 octobre | 17h05

Junior Noubi : « Je m’étais préparé aux tirs au but »

Si le Vannes OC est parvenu à se qualifier pour le 6e tour de Coupe de France, c’est en partie grâce à son portier, auteur de 3 arrêts sur les 8 tirs au but frappés lors de la séance. (Crédit photo : Vannes OC / Orlane Sainty)

Vannes OC N2 VANNES OC Coupe de France Bretagne

Sponsorisé

Face à Ploumagoar (R2) ce week-end, vous l’avez emporté de justesse, au terme de la séance de tirs au but (0-0 ; 5-6). Comment avez-vous vécu cette rencontre ?

Lorsque l’on a démarré le match, on partait avec l’idée que la Coupe de France est une compétition particulière, où une seule équipe passe et l’autre reste sur le carreau. Donc forcément, il y a toujours une part de pression, car on sait que l’équipe en face a envie de gagner. Et Plomagoar ne nous a pas facilité la tache : durant toute la partie, ils étaient dans leur camp et se concentraient sur les deuxièmes ballons. Ce n’était pas facile d’évoluer face à ce bloc compact. On a essayé de marquer, on n’a pas réussi, et on a dû en passer par les tirs au but.

Au cours de cette séance, tu as arrêté 3 tirs sur 8. Comment expliques-tu cette performance ?

Pour moi, ce n’est pas une grande surprise puisque l’exercice des penalties a toujours été l’un de mes points forts. La veille, et pendant la rencontre, je m’étais préparé psychologiquement à ce scénario. Je savais que si on en arrivait là ce serait du 50-50, dont il fallait que je me prépare à cette éventualité. J’ai fait un peu de visualisation et pendant les 15 dernières minutes du match, j’ai observé les joueurs offensifs adverses pour essayer d’analyser au mieux leur jeu, par l’intermédiaire de leurs passes, leurs centres et leurs courses.

"Réaliser une telle performance, c’est une façon de rendre la confiance au coach. Je veux qu’il se dise que quand je suis là, il peut être rassuré"

Junior Noubi, gardien du Vannes OC

Est-ce un exercice que vous avez travaillé aux entraînements durant la semaine ?

Certains de mes coéquipiers l’ont fait, mais de mon côté, pour être franc, je n’ai pas vraiment travaillé ce domaine. Collectivement on ne s’est pas vraiment concentrés sur cette phase de jeu, et les joueurs qui l’ont bossé l’ont fait de leur côté, sur certaines séances seulement.

Ces trois arrêts et cette performance d’une manière générale, est-ce par ailleurs un message que tu envoies à ton entraîneur ?

S’il a décidé de m’aligner au début de la rencontre (en lieu et place de Garissone Innocnent, ndlr) c’est qu’il a confiance en moi. Et réaliser une telle performance, c’est une façon de lui rendre la pareille. Je veux qu’il se dise que quand je suis là, il peut être rassuré. Comme tout le monde, j’ai envie de jouer un maximum. Et je sais que tout passe par le terrain. Donc à moi de donner le meilleur de moi-même, et c’est ce que j’ai essayé de faire sur ce match.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :