Quantcast
News

15 mars | 21h36

La Ligue Méditerranée condamne « avec la plus grande fermeté » l’agression de l’arbitre

Après l'agression d'un arbitre durant la rencontre de 3e division entre Miramas et Salins de Giraud ce dimanche, le district de Provence décidait de reporter toutes les rencontres officielles prévues le week-end des 18 au 20 mars. Dans la foulée, la Ligue Méditerranée de Football a également sévit à travers un communiqué.

DISTRICT DE PROVENCE

« La Ligue Méditerranée de Football condamne avec la plus grande fermeté l’agression dont a été victime un arbitre officiel de 23 ans.» Dans un communiqué paru ce mardi, la Ligue a réprouvé le lynchage du jeune officiel ce dimanche lors de la rencontre de Départemental 3 entre Miramas et Salins de Giraud, avant de rappeler que « les auteurs de tels gestes inqualifiables et inadmissibles sur des terrains de sport encourent également de lourdes sanctions pénales. »

« En effet, la Loi Lamour du 23 octobre 2006 confère aux arbitres une mission de service public sportif et prévoit des sanctions aggravées pour leurs agresseurs. Ainsi, le Code du Sport dispose que «les arbitres et juges sont considérés comme chargés d'une mission de service public (…) et les atteintes dont ils peuvent être les victimes dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leur mission sont réprimées par des peines aggravées».

« Le Président Eric Borghini, qui a eu longuement la victime au téléphone, lui a exprimé en son nom, au nom de l’ensemble de la Ligue et de notre communauté de sportifs, notre soutien et lui a souhaité un prompt rétablissement. »

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :