Quantcast

Sponsorisé

News

3 février | 16h55

La réaction d'Ali Tabti après la qualification de Cergy Pontoise en Coupe de Paris

Ce mercredi 2 février, le FC Cergy Pontoise s'est imposé sur la pelouse de l'équipe B du FC Versailles 78, sur le score de 1-2, dans le cadre des huitièmes de finale de la Coupe de Paris. L'entraîneur cergyssois Ali Tabti a affirmé vouloir tout donner pour la suite de la compétition.

Cergy-Pontoise FC R1 FC Versailles 78 R3 Coupe de Paris

Quel est votre sentiment après cette qualification ?

C'est toujours bien pour les joueurs, le staff et le club de passer un tour de plus. Là, on arrive en quart de finale. Pour ne rien vous cacher, les coupes étaient une priorité pour le club. Après on enchaînait match par match, et voilà. On a eu notre huitième de finale mercredi, on a essayé de le gérer du mieux possible. Et on a réussi à se qualifier pour le tour prochain.

Votre prochain adversaire sera forcément une équipe de Régional 1. Y-a-t-il des équipes que vous souhaiteriez éviter ?

On respecte tout le monde, mais on n'a peur de personne. On va essayer, comme à chaque match de donner le maximum. Si on doit passer on le fera, sinon on ne passera pas. Que ce soient les matchs de coupes ou ceux de championnat, on les jouent tout le temps pour les gagner. On est à 100% dedans. Après, l'adversaire peut être meilleur que nous. On verra bien comment cela va se dérouler, si le match tourne en notre faveur ou notre défaveur.

Quelle place détient cette coupe dans vos objectifs ?

Plus on avance dans la compétition et plus on a envie d'aller au bout. C'est clair que les premiers tours arrivaient en plus souvent dans des périodes où ce n'est pas facile de gérer le championnat et les matchs de coupes. Ce mercredi, on a joué entre deux matchs de championnat. Ce n'est jamais facile. Il faut faire attention de ne pas épuiser les joueurs et à ce que l'effectif soit toujours compétitif. C'est pour cela que l'on a énormément fait tourner sur le dernier match, car on sentait que des joueurs avaient besoin de récupérer. On est des amateurs, les garçons travaillent la semaine, faire un match à Versailles à 20h, c'est assez compliqué dans l'organisation. Il y a cela aussi qui rentre en ligne de compte. Maintenant, on est en quart de finale. L'appétit vient en mangeant. On n'est pas loin du bout. On jouera le prochain tour à fond et on verra bien comment ça se passera.

Elie Rollé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé