Quantcast

Sponsorisé

News

2 août | 22h10

L'AS Monaco arrache un nul contre le PSV Eindhoven, les tops de la rencontre

Mené à la mi-temps et poussif dans le jeu, l'AS Monaco a arraché un nul en fin de match contre le PSV Eindhoven (1-1) grâce à son défenseur Axel Disasi. Tout reste à faire avant mardi prochain pour la qualification en barrages de C1 dans un Philips Stadion qui s'annonce embrasé.

AS MONACO Champions League

Jusqu'à l'égalisation d'Axel Disasi, le sentiment que l'AS Monaco était en train de passer à côté de son premier rendez-vous européen faisait plus que nous traverser l'esprit. Heureusement, le défenseur central toujours très dominant sur coups de pieds arrêtés est sorti de sa boîte pour remettre son équipe à égalité (80e, 1-1). Pas avec l'un de ses coups de casque appuyés qu'il maîtrise parfaitement mais en renard des surfaces pour propulser du pied un ballon qui traînait. Jusqu'au but de l'ancien Rémois duquel s'est joué De Jong sur l'ouverture du score hollandaise, Walter Benitez passait une soirée des plus paisibles. Bien plus paisible que lors des nombreux derbies ASM-Nice qu'il a disputés ces dernières années dans le camp des Aiglons même si Takumi Minamino lui a fait passer une grosse frayeur (49e). Alors que les joueurs de Philippe Clement ont cruellement manqué d'inspiration pour mettre en danger le gardien argentin, les vingt dernières minutes étaient totalement monégasques, Breel Embolo et Sofiane Diop se montrant particulièrement tranchants dans leurs initiatives en sortie de banc.

Pour Monaco, tout reste à faire

Au vu de la physionomie du match et bien que Monaco risque de pester concernant le pénalty litigieux non sifflé en première période pour une main consécutive à un tir puissant et cadré de Fofana (32e), ce match nul reste un résultat positif pour les joueurs du Rocher aux intentions de jeu perceptibles mais trop stériles, notamment lors de 45 premières minutes peu rythmées. Elles furent néanmoins marquées par ce joli but du PSV à la 38e minute. Au terme d'une superbe action collective initiée côté droit, Veerman a ouvert le score d'un tir idéalement placé du gauche à l'entrée de la surface laissant Nübel impuissant. Si la recrue japonaise Minamino a laissé entrevoir de belles promesses avec son toucher de balle soyeux et sa facilité à faire jouer ses partenaires, elle n'a pas encore eu l'impact que l'ASM espère qu'il aura d'ici quelques semaines une fois les automatismes trouvés. Idem pour Kevin Volland et Wissam Ben Yedder trop peu en vue offensivement.

Dans le second acte qui fut de bien meilleure facture que le premier pour le plaisir des yeux, la formation de Ruud Van Nistelrooy a eu quelques situations pour couler le club princier, Til mangeant la feuille dans la surface (52e). Mais ce sont les Rouge et Blanc qui ont eu finalement la meilleure opportunité pour l'emporter sur cette tête de Fofana à bout portant qui a trouvé le montant de Benitez en fin de match (88e). Si la belle réaction du club de la Principauté est à saluer et représente un motif d’espoir pour la suite, tout reste à faire pour les deux équipes avant le match retour incandescent de mardi prochain au Philips Stadion d'Eindhoven.

Les tops

Veerman (PSV) : Quel joueur de football ! Ceux qui ne le connaissaient ont pu admirer sa technique, sa vista et aussi son sang-froid devant les buts. C'est lui qui a trouve l'ouverture du score d'un tir du pied gauche parfaitement placé sur lequel Nübel ne peut rien.

Sangaré (PSV) : L'ancien Toulousain a rayonné dans son poste de sentinelle, coupant et récupérant de précieux ballons. Pas maladroit non plus pour les sortir efficacement et vers l'avant, il est dans l'action qui amène le but de Veerman grâce à une transmission bien sentie.

Disasi (AS Monaco) : S'il est pris au duel par Luuk De Jong sur l'ouverture du score néerlandaise, le vice-capitaine monégasque a été très bon défensivement au côté de Maripan, également dans un bon soir. Le Chilien aurait même pu sortir avec une passe décisive sans le manqué incroyable de Minamino au début de seconde période (49e). Concernant l'ancien Rémois, il a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout en marquant ce but égalisateur extrêmement important en prévision du match retour.

Les compos

ASM : Nübel - Vanderson, Disasi, Maripan, Jakobs - Matazo, Fofana - Golovin (Embolo 75'), Minamino (Diatta 68'), Volland (Gelson Martins 75') - Ben Yedder (cap) (Diop 84').

PSV Eindhoven : Benitez - Max (Ramalho 61'), Obispo, Teze, Mwene (Oppegard 75') - Veerman, Sangaré (Van Ginkel 76'), Til (Gutierrez 61') - Gakpo, Salibari (Xavi Simons 75'), De Jong (cap).

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé