Quantcast

Sponsorisé

Interviews

13 octobre | 12h27

Laurent Falconnier : "Nous essayons de créer une nouvelle dynamique, un nouvel élan pour le foot féminin"

Avec plus de 85 licenciées féminines, le club de l’US Annecy-le-Vieux a mis l’accent à l’intersaison sur ces féminines. Laurent Falconnier, ancien responsable technique du Pôle Féminin Annécien (FC Annecy) est devenu le nouvel entraîneur de l’équipe 1 senior, mais aussi responsable du pôle féminin.

US Annecy le Vieux

Sponsorisé

En chiffre, que représente le pôle féminin au sein du club d’Annecy-le-Vieux ?

Nous avons 85 licenciées cette saison au club. Nous avons deux équipes séniors F, une en R2 et la deuxième en D1. Nous avons une équipe U18F de foot à 8, les U13F en district mixte, nos U11 en district. Concernant les catégories U15F et U9F, comme nous n’avons pas assez de joueuses, nous participons seulement au plateau organisé par le District.

Vous venez d’arriver à la tête du pôle responsable du pôle féminin, quels sont vos projets à court, moyen ou long terme pour les sections féminines ?

À court terme, l’objectif principal est d’avoir une équipe par catégorie, ce n’est pas encore le cas actuellement et c’est sur ce point qu’il faut mettre l’accent. Après, sur le long terme, c’est vrai que l’objectif est de donner une place encore plus importante au foot féminin. On aimerait bien avoir deux équipes par catégorie, une équipe compétitive et une équipe un peu plus loisirs pour que tout le monde s’y retrouve.

Quels moyens mettez-vous en place pour atteindre vos objectifs ?

Nous avons fait cette saison une demande de renouvellement de label qui était valable jusqu’à cette année. Nos moyens sont principalement les outils de communication, que ce soit sur les réseaux sociaux, le site internet ou encore les portes ouvertes. Si nous en avons la possibilité, on aimerait aussi développer les classes foot féminines dans les années à venir.

Il faut trouver un bon équilibre pour fidéliser tout le monde

Laurent Falconnier, responsable du pôle féminin.

Que vous ont apporté vos deux ans au FC Annecy en tant que responsable du pôle formation féminin ?

Il y avait un projet au club de développer le foot féminin, c’était un univers que je ne connaissais pas et avec l’accord du manager général, j’ai décidé de me lancer. Nous étions en entente avec d’autres clubs et on a essayé de développer les sections sportives et le football féminin dans la région. Quand j’ai démarré au FC Annecy, c’était une première expérience, on apprend au fil du temps et j’arrive maintenant à US Annecy-le-Vieux avec plus de connaissance sur le monde féminin.

Aujourd’hui, quel est l’objectif sportif pour vos seniors ?

Nous avons notre équipe fanion en R2 et notre équipe B en D1. Concernant notre équipe une, l’objectif de cette saison est de s’assurer un maintien. Nous essayons de créer une nouvelle dynamique, un nouvel élan pour le foot féminin. Concernant l’équipe B, elle est vraiment centrée sur le plaisir, le loisir et la découverte du football. Nous sommes dans la formation des jeunes pour les préparer au monde senior. Il y a aussi des femmes plus anciennes dans l’équipe pour avoir un bon équilibre et les encadrer.

Un des problèmes du foot féminin, c’est qu’une année à l’autre, on peut perdre beaucoup de joueuses, avez-vous un remède à cela ?

Tous les clubs sont confrontés à la même chose, je n’ai pas de remèdes. Le problème, c’est l’écart qu’il peut y avoir parfois entre une partie de joueuses qui veulent jouer au foot pour performer et faire de la compétition et une autre partie pour qui c’est vraiment du loisir et de la découverte. Il faut trouver un bon équilibre pour fidéliser tout le monde. Aujourd’hui, il n’y a pas assez d'équipes féminines en AURA pour faire des championnats 100 % féminins dans chaque division.

Ce week-end, vous jouez un 3e tour de Coupe de France, comment préparez-vous cette rencontre ?

L’objectif est plutôt le championnat où il faut nous assurer un maintien. La coupe ce n’est que du bonus pour les filles. Être présent au prochain tour, bien sûr que j’aimerais, mais ce n’est pas un réel objectif dans notre saison. Ce n’est pas parce que l’on a gagné contre Annemasse en début de championnat que ce sera encore le cas ce week-end. Nous aurons autant de chances d’un côté que de l’autre de gagner.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :