Quantcast

Sponsorisé

News

5 novembre | 21h18

Laval renoue avec la victoire à domicile

Sur des réalisations de Durbant et Maggiotti, le Stade Lavallois s'est imposé (2-0) au stade Francis Le Basser face au Stade Briochin. Une première depuis le 17 septembre. (Crédit photo : Icon Sport)

NATIONAL STADE BRIOCHIN N1 STADE BRIOCHIN STADE LAVALLOIS L2 STADE LAVALLOIS

Sponsorisé

Les journées de National se suivent et certaines choses ne changent pas. Comme souvent cette saison, le Stade Lavallois a enregistré un succès qui s'est dessiné grâce, notamment, à son numéro 9 Geoffrey Durbant. Après une première alerte sur une reprise du droit non cadrée à la 10e, l'attaquant mayennais trouve le chemin des filets sur une tête décroisée qui prend la direction du petit filet de Maxime Pattier (13').

Le duo Le Marer - Lavigne fait tourner les tête des Tangos

Devant au score, les Tangos se montrent moins offensifs dans les minutes qui suivent et ne se contentent que de quelques situations par-ci, par-là. Mais à une dizaine de minutes du retour aux vestiaires, et alors que les duels deviennent de plus en plus rugueux au milieu de terrain, les partenaires d'Alexis Sauvage entrent dans une période positive. Maxime Pattier veille au grain et permet à ses partenaires de ne pas encaisser le deuxième but synonyme de break.

En face, si le duo James Le Marer - Valentin Lavigne ne parvient pas à faire vaciller la défense adverse, il apporte du danger. Rémy Duterte en fait les frais et se voit contraint de faire la faute de trop, qui lui vaut un carton jaune (43e). Au retour des vestiaires, les locaux doivent composer avec deux coups durs puisqu'à la reprise, Kevin Perrot, passeur décisif et touché à de nombreuses reprises lors du premier acte, ainsi que Jimmy Roye, victime d'un choc au milieu de terrain quatre minutes plus tard, sont contraints de laisser leur place.

Benhaïm à un chouïa d'inscrire le but de l'année

Pas tout à fait en place et un peu passifs sur une touche mal dégagée, les Griffons encaissent le deuxième but à la 60e. Julien Maggiotti fixe Maxime Pattier et ajuste le gardien costarmoricain sur une demi-volée à l'entrée de la surface. Pas abattus pour autant, les visiteurs continuent de pousser et d'apporter du danger sur le but d'Alexis Sauvage.

A la 67e, sur une inspiration géniale aux 35 (40?) mètres, Julien Benhaïm tente un lob. Mais le cuir, capricieux, touche deux fois les montants et ressort. C'est encore lui, 20 minutes plus tard, qui tente un enroulé depuis aux 20 mètres. Pas suffisant, puisque le Stade Briochin encaisse sa 4e défaite cette saison. De son côté, le Stade Lavallois renoue avec la victoire à domicile après deux revers.

Les notes du Stade Lavallois

  • Alexis Sauvage (6)
  • Kevin Perrot (6) : passeur décisif sur le premier but, il est remplacé par Baptiste Etcheverria (6) à la mi-temps.
  • Marvin Baudry (5)
  • Yasser Baldé (5)
  • Rémy Duterte (5)
  • Edson Seidou (5)
  • Jordan Adeoti (6)
  • Jimmy Roye (5)
  • Julien Maggiotti (5)
  • Geoffray Durbant (6)
  • Sebastien Da Silva (5)
  • Olivier Frapolli (entraîneur, 6)

Les notes du Stade Briochin

  • Maxime Pattier (5)
  • James Le Marer (6)
  • Hugo Boudin (5)
  • Benjamin Angoua (4)
  • Morgan Jean-Pierre (5)
  • Maël Illien (6)
  • Ahmed Allée (5)
  • Julien Benhaïm (6)
  • Valentin Lavigne (6)
  • Mathéo Remars (5)
  • Franck Rivollier (4)
  • Didier Santini (entraîneur, 4)

DANS LE VERT

Geoffray Durbant : Pas flamboyant dans le jeu, il a une fois de plus affiché son sens du but exceptionnel. Dès sa deuxième tentative, il trouve le chemin des filets, avant de s'éteindre un peu au fil de la rencontre.

Le duo Le Marer - Lavigne : Face à un bloc lavallois bien en place, le duo Le Marer - Lavigne, auteur de bonnes combinaisons sur son flanc droit, a su s'immiscer à de nombreuses reprises au sein de l'arrière-garde des Tangos. Sans conteste les deux joueurs les plus remuants côté Griffons.

DANS LE ROUGE

La défense briochine : En raison d'un manque d'agressivité parfois, ou d'un excès de passivité à d'autres moments, les défenseurs griffons ne sont pas parvenus à museler les attaquants lavallois. La 5e meilleure défense ex-aequo du championnat termine sa rencontre avec deux buts encaissés pour la 4e fois cette saison.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :