Quantcast
News

25 octobre | 13h11

Le GFC Ajaccio contraint de mettre la clé sous la porte ?

Déjà en proie à d'importants soucis financiers et maintenant rattrapé par une affaire judiciaire liée à certains de ses propres dirigeants, le Gazélec Ajaccio a vu ses comptes bancaires saisis. Il devrait bientôt mettre la clé sous la porte, selon Corse-Matin.

GFC Ajaccio N3 CORSE MÉDITERRANÉE GFC AJACCIO N3

Il y a quelques semaines, Actufoot s'immisçait à l'intérieur du GFC Ajaccio alors dans la phase 1 de sa reconstruction. Encore en Ligue 1 en 2016 et passé de la Ligue 2 au National 3 en moins de trois ans, le club gazier a vu partir de nombreux joueurs l'été dernier suite à la relégation administrative au cinquième échelon prononcée par la DNCG en juillet, à trois semaines de la reprise du championnat. Et alors que nouvel état d'esprit insufflé depuis au sein du club et d'une équipe-fanion montée au compte-gouttes par un staff qui avait décidé de ne pas abandonner le navire semblait se bonifier de semaine en semaine, le Gaz, ses équipes jeunes et seniors (400 licenciés), ses salariés (30), vont sombrer de nouveau, rattrapés par des affaires qui les dépassent totalement (d'anciens et actuels dirigeants sont sous le coup d'une enquête pour abus de biens sociaux et travail dissimulé en lien avec la bande criminelle du "Petit Bar"). Selon Corse-Matin, le dépôt de bilan serait l'issue à prévoir après que 200 000 euros ont été saisis sur les comptes du club. L'appel n'étant pas suspensif, le club ne serait plus en mesure de payer ses créanciers dont les joueurs et le staff de sa N3.

Les actionnaires s'en vont, le Gazélec continue de jouer et s'offre le leader

Chez nos confrères, l'avocat du club, Me Franck De Vita, a confirmé la banqueroute à venir tandis que les actionnaires majoritaires et le président Mathieu Messina n'ont eu pas d'autres choix que de démissionner. Malgré l'onde de choc créée ce week-end, les joueurs de l'effectif de N3 et leur staff, dont l'avenir apparaît dès à présent plus qu'incertain, ont fait preuve d'une grosse force mentale pour faire tomber l'ex-leader Furiani-Agliani (2-1) et ainsi grimper sur la troisième marche du podium de N3 Méditerranée. Une performance qui, à en croire les dernières mauvaises news, pourrait bien être vaine sur le plan sportif...

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :