Quantcast

Sponsorisé

News

20 septembre | 16h00

Le président du District des Hauts-de-Seine fait le point avant la rentrée

Deux semaines avant la reprise, le président du District des Hauts-de-Seine, François Charrasse, fait le tour des points chauds.

DISTRICT HAUTS-DE-SEINE François Charrasse

Après deux saisons quasiment blanches, le football départemental reprend timidement ses droits dans un contexte qui reste relativement compliqué du fait des restrictions sanitaires. L’obligation de présenter un pass sanitaire pour jouer ou arbitrer pèse lourd à ce niveau, et peut entraîner des forfaits, parfois même jusqu’à l’annulation d’une rencontre. Face à ce qui s’apparente à un nouveau saut dans l’inconnu pour le football « d’en bas », dans le District 92 (échelon départemental de la FFF) on se réjouit de débuter un peu plus tard la saison, cette année encore plus que les autres.

« Chaque année, on démarre nos compétitions volontairement un peu plus tard (week-end du 2 et 3 octobre, NDLR) que la Ligue parce que ce sont des clubs de District et que les joueurs qui rentrent de vacances notamment, ne sont pas forcément au taquet le 10 septembre. Finalement, cette année, c’est encore plus un avantage », nous confie le président du District, François Charrasse. Pour l’instant donc, il est impossible de mesurer les forfaits potentiels. Même si un collège des présidents de clubs aura lieu le 27 septembre, pour tenter d’anticiper au cas par cas.

Quid d’un mineur qui fête ses 12 ans au 1er octobre ?

Du côté des arbitres, pas de panique à l’instant T non plus : « Concernant nos arbitres, on est au chiffre normal à ce moment de la saison (arbitres vaccinés ou en conditions pour exercer, NDLR). On n’a pas de déperdition. Donc pour l’instant on n’aura pas de souci à ce niveau-là. » François Charrasse soulève cependant deux points importants. Le premier est lié à une baisse soudaine des licenciés. « On est en baisse de 15 % au niveau des licenciés, mais on se sépare du District parisien. Donc quid de la baisse des licences ? Est-ce que ce sont les licenciés partis sur le district parisien, ou est-ce que c’est lié au pass sanitaire ? »

La seconde, une subtilité des réglementations. « Aujourd’hui, la grosse interrogation, mais qui a été levée par la Fédération, ce sont les jeunes qui auront 12 ans au 1er octobre. Il y a eu une prolongation de deux mois (jusqu’au 31 décembre, NDLR). Mais, c’est surtout sur cette catégorie-là que ça pesé. Sur le reste, cela pèse peu. Les clubs sont à plein. Surtout chez les jeunes. Chez les seniors, il y a de la déperdition mais il y en a tous les ans. Les gens ont envie de jouer, donc ils vont se vacciner », conclut François Charrasse. Réponse dans les prochains mois.

La règle : Le pass sanitaire s’imposera à partir du 1er octobre 2021 aux mineurs âgés de 12 ans révolu. Les catégories U6-U11 ne sont donc en aucun cas concernées par cette disposition, ni la catégorie U12 jusqu’au 31 décembre. En revanche, dans cette catégorie U12, un jeune qui fêtera son 12ème anniversaire entre le 1er janvier et la fin de saison sportive devra alors justifier d’un pass sanitaire. De même, pour un jeune de la catégorie U13 qui fêtera son 12ème anniversaire avant le 31 décembre, devra alors présenter un pass sanitaire.


Augustin Delaporte

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé