Quantcast

Sponsorisé

News

26 mars | 16h04

Le PSG premier qualifié pour la finale de la Coupe de France

Pour la première des deux demi finales de Coupe de France féminines, le PSG s'est imposé (2-4) dans le derby de l'Ile de France face au FC Fleury 91. Les Essonniennes avaient pris les devants, mais un doublé de Marie-Antoinette Katoto a complètement relancé cette partie. (Crédit photo : PSG officiel)

Féminines Coupe de France Féminine FC Fleury 91 D1 Arkema PSG Féminin

Sponsorisé

Cette première demi-finale était un affrontement 100% D1 Arkéma. Les Essonniennes, quatrième en championnat, visaient une première finale dans cette compétition, récompensant leur beau parcours. En face, l'adversaire était un ogre du football féminin. Le club de la capitale se bat sur tous les fronts, entre le championnat, la Ligue des Champions et la Coupe de France. Mais depuis 2018, les joueuses de Didier Ollé-Nicolle n'ont plus remporté cette compétition et aimeraient bien remporter un nouveau trophée, surtout après éliminé l'Olympique Lyonnais avec la manière (3-0).

Fleury a bien débuté, mais le PSG a parfaitement exploité les erreurs adverses

Le FC Fleury 91 pensait avoir fait le plus dur en prenant deux buts d'avance après vingt minutes de jeu. Rosemonde Kouassi profitait d'une grosse erreur de la défense parisienne pour ouvrir le score (1-0, 8'), avant que Le Grace Yango ne fasse le break après une belle action collective des Lionnes (2-0, 21'). La deuxième meilleure buteuse de la D1 Arkéma, Marie-Antoinette Katoto, a permis à son équipe de recoller au score en inscrivant un doublé. Elle a d'abord profité de la faute de main de Katriina Talaslahti pour réduire le score (2-1, 35'), avant d'inscrire un but de renard des surfaces après que sa coéquipière Ramona Bachmann ait frappé sur la transversale (2-2, 45').

Après un doublé face au Bayern Munich en Ligue des Champions (2-1), l'attaquante de l'Equipe de France a récidivé cet après midi. Les Parisiennes ont pris les devants grâce à Sakina Karchaoui, à la conclusion d'une attaque rapide et bien exécutée qui a fait plier les locales (2-3, 60'). Après une énième erreur de la défense essonnienne, Kadidiatou Diani a ajusté trop facilement Talaslahti à bout portant (2-4, 76'). Malgré leur bonne volonté et leurs velléités offensives, les joueuses de Fabrice Abriel se sont fait punir après plusieurs erreurs qui leur ont couté cher.

Après avoir éliminé Dijon aux tirs au but (0-0, 5-4 t.a.b), l'Olympique Lyonnais (3-0) puis Montpellier (3-1), les joueuses de Didier Ollé-Nicolle écartent le FC Fleury et disputeront la finale le 15 mai prochain, pour obtenir un troisième sacre dans cette compétition. La deuxième demi finale aura lieu demain à 15h15, entre deux pensionnaires de D2 : le FF Yzeure Allier et le FC Nantes.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :