Quantcast
News

30 août | 13h07

L’Entente retombe dans ses travers

En supériorité numérique pendant une heure de jeu et un penalty manqué, l’Entente Sannois-Saint-Gratien a concédé la défaite à domicile face à Saint-Quentin en fin de match. Une très grosse contre performance pour le club du Val d’Oise qui enregistre son troisième revers de la saison.

NATIONAL 2 N2 B ENTENTE SSG DIDIER CAIGNARD ENTENTE SSG N2

Les aficionados du Stade Michel-Hidalgo ont de quoi être inquiet au vu de la prestation de leur équipe favorite ce samedi face à Saint-Quentin. Alors qu’on pensait l’ESSG relancée grâce à sa victoire obtenue la semaine dernière sur le terrain du FC 93, la prestation des hommes de Didier Caignard nous ont démontré que rien n’était réglé malheureusement pour eux, et encore plus inquiétant, on a l’impression qu’ils pourraient passer des heures entières sans marquer le moindre but.

Tout avait pourtant bien commencé, avec une équipe Val-d’Oisienne qui dominait les débats en ce début de match et surtout une équipe de Saint-Quentin très vite réduite à dix suite à l’expulsion de son gardien de but Alex Mendes, coupable d’avoir touché le ballon de la main hors de sa surface.

En supériorité numérique, les troupes de Didier Caignard vont essayer de partir à l’assaut du but adverse mais de façon bien trop désordonné et surtout avec l'incapacité de convertir ses occasions, au plus grand désespoir de l’entraîneur : « Quand on a les faits de jeu que nous avons eu, en supériorité numérique pendant une heure et un pénalty manqué sans pouvoir marquer cela montre à la fois notre incapacité et notre impuissance à pouvoir gagner un match », regrette t-il.

Un penalty manqué par Ouedraogo

En seconde période la pression va s’intensifier et l’attaquant Louckmane Ouedraogo va obtenir un penalty après un joli raid dans la surface adverse. Il décide de se faire justice lui-même et malheureusement pour l’Entente, il va voir sa tentative repoussée par le très bon Anthony Herbin, rentré en cours de jeu suite à l’expulsion du gardien titulaire. L’histoire était écrite d’avance, et en fin de match c’est bien l’Olympique Saint-Quentin qui va venir crucifier Will Matimbou, et plonger le stade dans un silence de cathédrale.

Au-delà du jeu de l’ESSG, ce qui inquiète le plus, c’est l’incapacité qu’à l’équipe à convertir ses occasions et se montrer un minimum réaliste. Il va falloir très vite retrouver un instinct de tueur indispensable dans ce championnat de National 2, sous peine d’avoir de très mauvaises surprises au cours de la saison. Avec un point d’avance sur le premier relégable, les hommes de Caignard se déplacent la semaine prochaine sur le terrain de la réserve Lensoise, qui est toujours à la recherche de son premier point, dans un match où la défaite sera interdite pour les deux équipes.

Crédit Photo Une : Olympique Saint-Quentin

Reynald Trunsard


Entente SSG - Olympique Saint-Quentin 0-1

W. Matimbou - A. Konaté, G. Vena, A. Sy, K. Soumaré (S. Calancha 50’) - M. Koné, T. Mendes, L. Nkulu (M. Pioka 83’), Y. Nesri -Y. Bousnina (D. Pompe 64’), L. Ouedraogo

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :