News

16 juillet | 19h00

Les Bleus vainqueurs face à la Corée du Sud

Avant leur entrée en lice au JO de Tokyo, les Bleus de l'Equipe de France Olympique affrontaient la Corée du Sud pour leur unique match de préparation. Dominateurs mais menés au score à l'heure de jeu, ils se sont imposés en toute fin de match.

2 min.
FRANCE EQUIPE DE FRANCE JEUX OLYMPIQUES JO TOKYO

L'Équipe de France Olympique a bien failli se faire surprendre par la Corée du Sud. Pourtant les hommes de Sylvain Ripoll se sont montrés dominateurs en première période. Capitaine des Bleus, vêtus de blanc pour l'occasion, Pierre-André Gignac s'est procuré la première opportunité française du match en reprenant de la tête un bon centre de Clément Michelin depuis l'aile droite.

Par la suite, c'est Florian Thauvin qui s'est mis en évidence en se procurant quatre occasions de but sans réussir à trouver le chemin des filets, tout comme Téji Savanier dont la frappe a filé au-dessus du but coréen suite à une bonne remise de Gignac. Très à son aise dans le cœur du jeu, le Montpelliérain a livré une excellente copie dans un match que la France a bien failli perdre contre le cours du jeu.

Kolo-Muani et Mbuku font la différence en fin de partie

Car à la 63e minute, Kwon Chang-Hoon a transformé un pénalty concédé par le défenseur de la Real Sociedad, Modibo Sagnan, à la suite d'un contre après une faute oublié sur un joueur français dans le camp coréen. Trois minutes plus tard il a fallu un superbe arrêt de Paul Bernardoni pour éviter le break coréen, mais malgré la rotation effectuée par Sylvain Ripoll, les Bleus sont restés dans la partie.

C'est même du banc qu'est venue la lumière pour la France. Randal Kolo-Muani a égalisé à la 84e minute en concrétisant un joli mouvement collectif et Nathanaël Mbuku a enfoncé le clou avec la complicité du gardien coréen, qui a laissé filer le ballon entre ses jambes sur la frappe puissante de l'attaquant rémois (89e). Cette victoire 2-1 aura donc apporté repères et confiance à cette Équipe de France quasi improvisée, mais néanmoins prometteuse à quelques jours de son entrée en lice à Tokyo face au Mexique le 22 juillet prochain.