Quantcast
News

28 octobre | 14h07

Les cinq changements pour la vie ?

Instaurée pour la première fois en mai et renouvelée la saison dernière jusqu'au 31 décembre 2022, la règle des cinq changements pourrait entrer définitivement dans les lois du jeu. C'est en tout cas ce que préconise l'IFAB dans son rapport du 27 octobre.

PRO

La règle des cinq changements définitivement ancrée dans le football mondial ? C'est ce qu'a recommandé l'IFAB dans son rapport publié le 27 octobre. Lancée en mai 2020 en raison des répercussions négatives du Covid19 sur la pratique footballistique puis étendue la saison dernière jusqu'à fin 2022 et la Coupe du Monde au Qatar, elle donne la possibilité aux entraîneurs de ménager davantage leurs joueurs, véritablement de plus en plus sollicités. Un amendement qui fait aujourd'hui l'unanimité et pourrait donc demeurer dans le temps. "Depuis lors, plusieurs confédérations, associations membres, ligues et autres parties prenantes clés ont demandé l’inscription définitive de cet amendement dans les Lois du Jeu (édition 2022/23), amenant les groupes consultatifs Technique et Football de l’IFAB à recommander que les organisateurs de compétitions puissent décider d’accroître ou non le nombre de remplacements autorisés en fonction des besoins de leur environnement footballistique", peut-on lire sur le site officiel de l'IFAB, qui précise que le nombre d’opportunités de remplacement (trois hors mi-temps) devra rester le même.

Egalement étudiée par le garant des lois du jeu, la question du prolongement de la mi-temps de 15 à 25 minutes a été rejetée "suite à l’avis de plusieurs membres qui ont identifié plusieurs problèmes, notamment les répercussions négatives sur la santé des joueurs du fait d’une période d’inactivité prolongée."

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :