Quantcast
News

16 décembre | 16h48

Les élections de la Ligue de la Méditerranée invalidées !

Dans le contentieux opposant la Ligue de la Méditerranée à François Ponthieu, suite aux élection générales de novembre 2020, le Tribunal Judiciaire d’Aix-en-Provence a donné raison à ce dernier. Pour autant l’affaire n’est pas terminée, la Ligue de la Méditerranée comptant bien faire appel de cette décision.

Ligue Méditerranée

Le Tribunal Judiciaire d’Aix-en-Provence a invalidé les élections générales de la Ligue Méditerranée, qui en raison des conditions sanitaires s’étaient déroulées en distanciel le 7 novembre 2020. Le président sortant, Eric Borghini, avait été réélu à la présidence de l’instance régionale avec 94,63% des voix. Contestant la validité du vote électronique lors de ces élections, le candidat battu, François Ponthieu, avait assigné la Ligue de la Méditerranée en annulation de ces élections le 30 décembre 2020, assignation qui avait été autorisée le 1er février 2021 avec une audience prévue le 1er mars.

La Ligue de la Méditerranée va faire appel

Chargé de juger sur le fond la validité de ce recours, le Tribunal Judiciaire d’Aix-en-Provence a donc rendu sa décision ce jeudi 16 décembre. En demandant que de nouvelles élections soient organisées, il a ainsi accédé à la requête de François Ponthieu. L’avocat marseillais, qui était soutenu dans sa candidature par Pape Diouf avant la tragique disparition de ce dernier en mars 2020, estimait notamment que les conditions fixées par la CNIL pour un vote électronique n’avaient pas été respectées, ce que conteste aujourd’hui la Ligue de la Méditerranée qui a pris acte de la décision judiciaire tout en la contestant et en annonçant via un communiqué son intention d’interjeter appel de celle-ci. Une réunion du comité de direction se tiendra donc prochainement pour statuer sur cette question.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :