Quantcast
Interviews

5 mai | 11h25

Lionel Escalier : "Il n’y avait aucun privilège et c’est ce qui a fait notre force"

Déjà assuré de monter en D1 la saison prochaine à deux journées de la fin, les U16 D2 de Beausoleil préparent actuellement les phases finales. Lionel Escalier, leur entraîneur, est revenu sur cette saison remarquable.

FC BEAUSOLEIL U16 D2 CÔTE D'AZUR LIONEL ESCALIER

Lionel, quelle saison ! Vous êtes champions de la poule C de D2 à deux journées de la fin avec 12 victoires en 12 matchs, 64 buts marqués et seulement 3 encaissés. Quand je vous évoque ces statistiques, quel sentiment vous vient à l’esprit ?

De la fierté ! On est fier parce que les joueurs ont respecté à la lettre ce qu’on leur a demandé. On savait qu’on était légèrement au-dessus mais si le travail n’avait pas suivi cela n’aurait pas marché. Ils ont pris tous les matches au sérieux, d’entrée, et je pense que c’est ce qui a fait notre force.

Vous décrieriez cette saison comme parfaite ?

Non, quand même pas. Déjà, il y a un peu de frustration par rapport à notre parcours en coupe qui s’est terminé prématurément. Et de manière générale, on pourra dire que la saison est parfaitement réussie si on gère bien les phases finales pour être le champion des trois poules. Pour l’instant, la saison est réussie. L’objectif est atteint. Maintenant, tout ce qu’il reste est un plus.

À aucun moment l’enjeu ne doit prendre le pas sur le jeu

Vous parlez d’une légère supériorité de votre équipe. Comment avez-vous fait pour garder motivé l’ensemble de vos joueurs ?

Par le travail. Je ne leur faisais pas de cadeau, malgré la bonne ambiance qui régnait, ils avaient le droit à rien, aucun passe-droit. C’est simple, mais par exemple dès qu’un joueur n’était pas sérieux à la causerie, je le faisais démarrer sur le banc. Il n’y avait aucun privilège et c’est ce qui a fait notre force je suppose.

Vous avez réussi à mélanger travail et bonne humeur, comment était l’ambiance au sein du groupe ?

Elle était extraordinaire vraiment. On partait d’un bon groupe au départ et il y a eu des joueurs qui se sont rapidement et parfaitement intégrés. On m’a dit à plusieurs reprises « fais attention, tu prends lui il est dur à gérer », mais pas du tout. Les joueurs ont tous fait les efforts et ont bossé pour le collectif. De mon côté j’ai tout fait pour que cela marche parce que des saisons où vous restez invaincus c’est rare et j’ai envie qu’ils vivent cela ensemble.

Sur la saison, vous êtes à plus de 5 buts marqués par match en moyenne ce qui montre que vous prônez un jeu très offensif et pourtant vous avez encaissé sur les 12 rencontres seulement 3 buts. Quel est le secret ?

Le secret, c’est que tout le monde travaille ensemble. Je refuse qu’un joueur ne travaille pas parce qu’il n’a pas le ballon, dès la perte de balle, le bloc doit se mettre en place. Au-delà de cela, on a aussi des statistiques comme celle-ci parce que j’ai une équipe très complète avec des joueurs qui ont un coffre énorme, du gabarit, de la relance, un très bon gardien… En plus de cela, sans compter les 3 buts, on n’a pas subi tant que cela d’occasions.

En regardant le nombre de buts pour et contre, on se demande si vous avez privilégié un jeu défensif ou un jeu offensif ?

Moi je veux jouer. Dans n’importe quel cas, j’ai une équipe qui joue. Pour moi, le plaisir prône sur le jeu. À aucun moment l’enjeu ne doit prendre le pas sur le jeu. Dans toutes les équipes où j’ai entraîné je jouais comme cela. Certes, parfois j’ai perdu des matches que je n’aurais pas dus à cause de cela mais tant pis, c’est ma façon de jouer. C’est ma philosophie, le club m’a suivi là-dedans et cela a fait ses preuves.

Même si le championnat n’est pas officiellement terminé, la saison prochaine en U17 D1 doit-être dans votre tête. Comment allez-vous la préparer ?

Pour être transparent, on ne l’a pas encore annoncé officiellement mais je ne les suivrais pas l’année prochaine. Le club a pris la décision de placer quelqu’un d’autre pour plusieurs raisons que je respecte. Donc, personnellement, mon but est juste d’aller au bout avec cette équipe et de profiter le plus possible. Des saisons comme celle-ci, cela n’arrive pas tous les jours donc on va savourer. Mais vu leurs capacités, même si je ne suis pas avec eux, ils ont largement le potentiel pour se maintenir, voire plus si certains renforts les rejoignent. Je profite d’ailleurs de cette officialisation pour passer un dernier mot : Merci à tous les membres du FC Beausoleil pour l’accueil et les moments passés à leurs côtés. Une vraie famille avec de bonnes personnes.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :