Quantcast
News

14 décembre | 18h12

Lionel Mpasi victime d'insultes racistes pendant Toulouse - Rodez

Le portier de Rodez, Lionel Mpasi, a été victime d’insultes racistes lors de la rencontre face à Toulouse ce lundi au Stadium. Le TFC s’est immédiatement excusé auprès du club ruthénium. (Crédit photo : Iconsoprt).

RODEZ AF L2 RODEZ AF TFC LIGUE 2 TFC L1 Lionel Mpasi-Nzau

Le derby occitan entre Toulouse et Rodez (1-1) ce lundi a été entaché par des propos racistes de la part d’au moins un supporter toulousain. Ce dernier, installé dans la tribune Brice-Taton, a insulté le gardien de Rodez, Lionel Mpasi, après le coup de sifflet final. Le TFC a rapidement improuver cet acte à travers un communiqué : « Le club condamne fermement ces agissements et toute forme de discrimination. L'identification de l'individu en cause est en cours et le club engagera toutes les procédures légales nécessaires. » Le président toulousain Damien Comolli a lui aussi très vite apporté son soutien à Mpasi.

« Je suis absolument écœuré »

« Je suis extrêmement en colère, dégoûté même. Si je refais le cheminement des événements, j’ai eu comme un pressentiment quand j’ai vu la réaction du gardien de Rodez. Je me suis dit qu’il avait dû se passer quelque chose de grave (…). Je suis descendu sur le terrain à la fin du match pour essayer de comprendre. Je suis allé voir Pierre-Olivier Murat (le président de Rodez) pour lui demander ce qu’il s’était passé. Il m’a dit que leur gardien a été victime d’insultes racistes par deux fois (…). J’ai eu une discussion avec notre directeur de la sécurité. Nous venons aussi de discuter avec l’un des stadiers. On va bien évidemment essayer d’identifier l’individu. Le gardien de but m’a un peu décrit à quoi il ressemblait, comment il était habillé et où il était assis. C’est quelqu’un qui était placé derrière l’un de nos stadiers. Je suis absolument écœuré, a finalement lâché le patron du club de la Ville rose. Cela m’arracherait la bouche de le dire donc je ne préfère pas le dire mais ce sont des propos absolument abjects. Le gardien de Rodez m’a dit que cela lui avait été dit deux fois. Je sais exactement ce qui a été dit mais je ne peux pas les dire car cela me rendrait malade. »

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :