Quantcast
News

6 septembre | 14h42

L. Kouakoua (FCBT) : « Remettre les joueurs au même niveau »

Légèrement freiné dans sa préparation par la crise sanitaire, le FC Bréteil-Talensac s’apprête à démarrer sa saison 2021/2022, dimanche 12 sur le terrain de Lamballe. Avant ce rendez-vous, l’entraîneur breteillais s’est confié à Actufoot.

R1 BRETAGNE FC BRETEIL TALENSAC R1

Après quasiment un an sans compétition, comment abordez-vous ce retour au championnat de R1 ?

Au niveau de la préparation, on a un peu manqué de présence du fait de la pandémie. Durant la période de reprise des entraînements, fixée au 26 juillet, certains joueurs ont mis en avant la famille au détriment du football. Ce qui fait que la préparation a été tronquée et que le bilan des matches amicaux est mitigé. Dimanche, à l’occasion du deuxième tour de la Coupe de France (victoire 4-1 à l’extérieur face au FC Bruz), on a récupéré pas mal de monde. Toutefois, on a bien senti quelques failles défensives du fait de cette préparation pas totalement au point et on a failli se faire punir à deux ou trois reprises.

Quel regard portez-vous sur votre effectif ?

Je récupère un groupe quasi similaire à celui de la saison passée puisqu’un seul joueur est parti (Romain Moquet) et trois autres (Corentin Hulo, Josué Nanack et Laurent Tapé), pouvant prétendre à une place en R1, sont arrivés. Donc dans l’ensemble le recrutement est plutôt positif. L’idée, désormais, est de remettre tous les joueurs au même niveau, car le groupe souffre de disparités athlétiques.

Qu’attendez-vous du premier match de championnat et de cette saison d’une manière générale ?

On débutera notre saison par un déplacement à Lamballe (dimanche 12, à 15h30), qui reste une des bonnes équipes de R1, un championnat relevé. On va essayer de revenir avec un résultat, et pour cela je composerai avec ceux qui sont là depuis le début de la préparation. Pour la suite, on va essayer de jouer un maintien à l’aise le plus rapidement possible, dans le but d’éviter de se faire peur en fin de saison, d’autant que l’on aimerait prétendre à une place en milieu de tableau.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :