Quantcast
News

21 mars | 9h42

L'OGC Nice remonté contre l'arbitrage

Après la défaite contre l'OM, Christophe Galtier et Julien Fournier ont pesté contre l'arbitrage.

OGC NICE OGC NICE L1

Il y a certaines défaites qu'on ne digère pas ! Ce dimanche soir, l'OGC Nice s'est incliné sur le terrain de l'OM lors de la 29e journée de Ligue 1. Un résultat pas démérité au vue de la prestation des Niçois sur l'ensemble de la rencontre. En revanche, une action est resté dans toutes les têtes : l'accrochage entre Saliba et Delort dans la surface de réparation.

Si Jérôme Brisard a pris la décision de ne pas siffler après avoir consulté la VAR, les dirigeants niçois n'ont toujours pas digéré cette décision. "Même le 4e arbitre a indiqué à notre entraîneur qu’il y avait penalty. Aujourd’hui on marche sur la tête. Kamara qui est sur le terrain reconnaît après auprès d’Andy qu’il y avait penalty. Tout le monde l’a vu, sauf la VAR. Et aujourd’hui, c’est trop", lançait Julien Fournier au micro de Prime Video, après la rencontre avant de poursuivre. "On ne peut pas se réfugier derrière ça. Marseille a gagné son match. Mais on veut juste être arbitré de manière égalitaire. Et sur les 3 derniers matchs, ça fait beaucoup. Un arbitre, comme un joueur, peut faire une erreur sur le terrain. Ça va vite. Mais il y a une VAR qui est là pour corriger quand c’est nécessaire. Et la VAR n’a pas fait son travail ce soir."

De son côté, Christophe Galtier a été un peu moins tendre en expliquant que son joueur n'a pas simulé comme certains le pense. "Comment un attaquant qui a l'avantage sur son défenseur peut simuler quelque chose ou vouloir tomber ? Autant le penalty de Marseille a été sifflé rapidement, mais logiquement, autant sur cette faute-là, même si on ne siffle pas, l'action a été checkée. On dit souvent que l'erreur est humaine, là j'estime qu'il y a eu plusieurs fautes humaines. (...) On est dans un environnement où il y avait 64000 spectateurs avec une ambiance incroyable. Je suppose que s'il avait eu la même faute sur Milik à ce moment-là du match, il y aurait eu penalty et ça n'aurait même pas été checké à la vidéo. C'est comme ça."

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :