Quantcast
News

27 octobre | 19h59

Lourdes ou clémentes… les sanctions tombent après le Classique

La commission de discipline de la LFP a étudié ce mercredi les incidents survenus lors de la rencontre OM-PSG (0-0) dimanche dernier. Le streaker qui a couru après Messi écope d'un rappel à la loi, alors que plusieurs supporters interpellés sont condamnés à de la prison ferme. (Crédit photo : IconSport)

LIGUE 1 OM OM L1

L’invité surprise du Classique qui aura tenté de stopper Messi s’en sort bien. Le jeune homme, un mineur non-accompagné, a reçu un rappel à la loi. Il a déclaré : être né en 2006, être isolé sur le territoire français et sans papiers d’identité, être un fan de l'Argentin et être venu au Vélodrome pour approcher son idole. Il n’est pas connu pour supporter l’OM et n’a jamais été abonné à aucun groupe de supporters. Le Parquet de Marseille a jouté qu’aucun cliché de lui ne doit être diffusé car il est mineur.

Jusqu’à deux ans de prison ferme

Plusieurs supporters interpellés dimanche soir après une série d’incidents devant le stade Vélodrome avant la rencontre ont été condamnés. Les peines vont jusqu'à deux ans de prison ferme, et toutes sont apparentées à des interdictions de stade, a rapporté ce matin l'AFP.

Avant le match, des premiers incidents devant le stade Vélodrome avaient déjà éclaté lorsque « des centaines de personnes ont essayé de rentrer » dans le stade alors les portes fermées. Une situation qui forçait l'intervention des forces de l'ordre, expliquait la Préfecture de police dimanche soir. Des gaz lacrymogènes avaient été tirés et un commissaire avait été blessé « en pleine face ».

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :