Quantcast

Sponsorisé

News

10 février | 13h47

Lucas Rouland : "On a pris conscience qu'on était capables de faire de belles choses"

Educateur et joueur à l'USSA Vertou après un passage par le Stade Rennais, Lucas Rouland (21 ans) a disputé 13 matches de N3 cette saison. L'occasion d'aborder l'AS Sautron ce samedi ainsi que les dernières échéances en championnat mais également de revenir sur le parcours du jeune défenseur vertavien.

USSA VERTOU N3 Pays de la Loire USSA VERTOU N3 Lucas Rouland

Sponsorisé

Lucas, dans quel état d'esprit le groupe aborde cette rencontre reprogrammée face à Sautron ce samedi ?

Le groupe vit tellement bien désormais que nous voulons rien donner à l’adversaire. On s’arrache les uns pour les autres ce qu’on faisait peut être pas avant, ou pas assez en tout cas. Nous allons devoir garder la même ligne de conduite que lors de nos dernières rencontres face à un adversaire qui a besoin de points et qui nous a battu à l’aller. Ils ne vont rien nous donner et ça sera à nous d’imposer notre jeu.

La fin d'année 2021 a été un déclic ?

Le match de Laval en coupe de France (6eme tour) où nous sommes passés très proche de l’exploit (défaite aux pénalties) nous a fait prendre conscience qu’on était capable de faire de belles choses ensemble. Depuis novembre, nous sommes beaucoup mieux où nous avons enchainé avec une belle série de trois victoires consécutives le mois suivant. Plus récemment, on est passé à côté de notre match face au Mans mais nous avons su rebondir contre La Roche, encore invaincue en championnat avant de ramener un point de Fontenay après une belle prestation mais notre entame nous a quelque peu pénalisé.

Comment expliques-tu les premiers mois compliqués, comptablement parlant ?

Les résultats n’étaient pas au rendez-vous car nous avons démarré la saison avec un groupe jeune et beaucoup de nouvelles têtes. Il a fallu s’habituer, se comprendre sur le terrain et ce temps d'adaptation correspond au démarrage compliqué qu'on a pu avoir, notamment au niveau des résultats. Le fait de ne jamais s’entraîner sur l’herbe est compliqué pour nous, il faut vite s’adapter.

On te sent malgré tout épanoui dans ce collectif, tu es également éducateur au club. Comment tu dispatches ton temps ?

Oui je m’occupe de la catégorie U11. A côté de ça, j’ai validé ma licence l’année dernière en STAPS et je suis actuellement assistant d’éducation ou pion en d'autres termes (rires) dans un collège depuis cette année. Je prépare également mes concours pour devenir journaliste.

Le club de Vertou te permet de concilier passion & ambition du coup ?

Je m’y sens extrêmement bien. J’avais besoin de retrouver un cadre plus familial. Bien sûr, la première année est toujours un peu compliquée où tu passes d’une vie ou tu vis que pour le football à une vie « normale » avec la fac et les entraînements le soir. Mais maintenant, je me suis adapté et je suis épanoui au sein du club. L’environnement est adéquat pour progresser, c’est un groupe jeune qui vit bien avec la soif d’apprendre et un staff technique qui met tout en œuvre pour que nous optimisions nos performances et donc de progresser.

Une progression que tu as entamé il y a quelques temps maintenant. Peux-tu nous rappeler ton parcours ?

J’ai commencé le foot au FC Bouaye le club où j’habite. J’y ai joué jusqu’en U11. À partir de U12, je suis parti à Vertou pour jouer à un plus haut niveau régional. En parallèle, j'ai intégré le Pôle Espoir de Saint-Sébastien où j'ai eu, pendant mes trois années là-bas, eu la chance de signer un contrat au Stade Rennais et d'aller en Bretagne. J’ai connu les plus hauts niveaux jeunes (U17 & U19 Nationaux et R1 Seniors). Non conservé à l’issue de mon contrat, j’avais plusieurs options et j’ai privilégié le retour au club où je pouvais poursuivre mes études. C'est donc ma quatrième année en N3 à l'USSA.

Crédit photo : Bruno Le Quintrec / USSA Vertou

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :