Quantcast

Sponsorisé

News

17 janvier | 15h00

Mario Lemina de retour à Nice !

Dans un communiqué, la Fédération Gabonaise a annoncé le retour de Mario Lemina dans son club.

LIGUE 1 OGC NICE OGC NICE L1

La Gabon va devoir faire sans ses deux stars à la CAN ! Absents des deux premières rencontres de la CAN contre les Comores (1-0) et le Ghana (1-1) en raison du Covid, les deux stars gabonaises, Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina (OGC Nice) ne participeront pas à la CAN 2022.

Après la découverte de lésions cardiaques lors de leurs derniers examens médicaux, la Fédération Gabonaise a pris la décision de renvoyer les deux joueurs vers leurs clubs respectifs pour procéder à des examens plus approfondis. Par précaution, la CAF avait également décidé ne pas autoriser les joueurs à reprendre la compétition et éviter tout risque lié à ces séquelles. "Vu le souci médical que Pierre-Emerick (Aubameyang) et Mario (Lemina) ont rencontré, en accord avec le docteur, mon président de fédération et les joueurs, on a pris la décision sage de les faire rentrer dans leurs clubs afin qu'ils puissent se soigner, être pris en charge", a notamment indiqué Patrice Neveu, le sélectionneur gabonais en conférence de presse.

Nice est déjà prêt

Déjà informé de la situation, Christophe Galtier avait tenu un discours rassurant devant la presse. "Bravo au professionnalisme du staff médical gabonais. Les examens ont été faits et nous ont été envoyés. On les a fait analyser chez nous, et il y aurait une inflammation du myocarde, autour du cœur, ce qui arriverait assez souvent aux gens qui ont contracté le Covid. Ce n’est pas une lésion, c’est une inflammation qui va disparaître avec le temps. Dans combien de temps ? Je ne sais pas, on va voir la suite à donner avec Mario."

Si les nouvelles semblent convaincantes pour l'OGC Nice, la situation pourrait être plus compliquée à gérer. Selon le Club des Cardiologues du Sport, chez les athlètes de haut-niveau, une inflammation du myocarde peut s'avérer être plus difficile à guérir et peut même nécessiter une période de convalescence allant jusqu'à six mois... Reste à savoir si les prochains examens effectués en France seront plus rassurants pour le milieu de terrain des Aiglons. En tout cas, ça pourrait être un coup dur pour Christophe Galtier s'il venait à perdre l'une de ses pièces maîtresses au milieu de terrain.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé