Quantcast

Sponsorisé

News

28 septembre | 18h34

Matthieu Esposito : « La saison est encore longue »

Après un début de saison parfait marqué par un match nul et deux succès, le coach de l'équipe féminine de l'OGC Nice est revenu sur les performances de son équipe.

OGC NICE FÉMININE MATTHIEU ESPOSITO D2 FÉMININE

Sponsorisé

Matthieu, un nul et deux victoires pour commencer... Que retiens-tu des ces premiers matches ?

Sur le premier match, il y avait beaucoup d'excitation et d'énervement après autant de temps d'arrêt. On a bien progressé en travaillant dur à l'entraînement et on a enchaîné avec une belle performance dans le derby contre l'OM, même si tout n'était pas parfait. Sur celui de dimanche, il y a eu pas mal de changements mais on est en progression constante. Au-delà du résultat qui est important, il y a du bon contenu et le dernier match a été bien bouclé. Mais je regrette un peu l'utilisation du ballon car on peut faire beaucoup mieux selon moi.

Six joueuses ont rejoint le groupe cet été. Comment avez-vous axé le recrutement ?

J'ai voulu rajouter encore de la qualité à un effectif qui était déjà très intéressant la saison passée. On s'est dit qu'en renforçant l'équipe et élargissant le groupe, ça nous permettrait surement de jouer plus haut. Après, je pars du principe où tout le monde peut jouer et il n'y a pas vraiment de hiérarchie.

Quels sont tes objectifs cette saison ?

On a l'ambition de jouer le haut de tableau sans non plus parler de monter. On est là pour montrer une bonne image du club, de l'équipe et la progression du foot féminin à Nice dans les dernières années. Si on monte sur le podium, ce serait déjà une bonne chose mais la saison est encore longue et il est difficile de se projeter.

La match de ce week-end a été dédié à Paloma. Peux-tu nous en dire plus ?

En effet, l'association "Princesse Paloma" qui travaille avec le Fond de Dotations de l'OGC Nice a eu la chance d'être honorée lors du match face à Evian. C'est une jeune fille qui est atteinte d'une maladie rare et le traitement a évidemment un coût financier donc on a voulu marquer le coup. Elle a passé toute la journée avec les filles du repas d'avant-match au cri de guerre. L'OGC Nice c'est aussi ça. Une grande famille qui ouvre ses bras à tout le monde. Quand on voit des personnes qui soutiennent le club malgré tout, c'est bien de leur rendre la pareille.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :