News

22 juillet | 12h35

Mexique - France Olympique : les notes des Tricolores

Retrouvez les notes des joueurs de l'Equipe de France après leur lourde défaite contre le Mexique (4-1), jeudi matin, lors du premier match du Tournoi Olympique.

EQUIPE DE FRANCE JEUX OLYMPIQUES

Paul Bernardoni (3) : Malgré la nette domination mexicaine, il n'a pas eu à réaliser beaucoup d'arrêts en première période (0-0). En seconde, il s'incline à quatre reprises sans pouvoir réelle empêcher les attaquant mexicains. Il réalise tout de même quelques interventions, sans quoi l'addition aurait été encore plus salée. Un cauchemar pour le portier lâché par sa défense.

Anthony Caci (2) : au retour des vestiaires, il est le principal fautif sur l'ouverture du score en laissant déborder Diego Lainez. Le très remuant mexicain a tout le temps d'ajuster son centre et de trouver la tête de Vega (47e). Il tente d'intervenir sur le troisième but mexicain mais ne parvient pas à stopper Uriel Antuna. Un match clairement à oublier pour le latéral gauche de Strasbourg. Il cède sa place à Melvin Bard (90e) qui offre le quatrième but aux Mexicains pour son premier ballon.

Modibo Sagnan (2) : malgré une certaine solidité défensive en début de rencontre, à l'image de son retour sur la ligne après sa perte de balle (17e), le défenseur central de la Real Sociedad a eu des moments d'absence qui ont été fatals, notamment sur le but du break. Plus les minutes défilaient, plus la défense tricolore semblait perdue dans ses placements.

Pierre Kalulu (3) : quelques pertes de balle dangereuses, le défenseur de l'AC Milan, formé à l'OL, a comme ses partenaires de défense vécu une rencontre compliquée.

Clément Michelin (3) : bien présent en début de rencontre, le latéral droit du RC Lens est averti très tôt dans le match (15e) pour une intervention à retardement. Moins en vue ensuite, il va sombrer comme toute la défense tricolore.


Enzo Le Fée (3) : mangé par le milieu de terrain adverse, le Lorientais a eu une bonne inspiration en lançant en profondeur Kolo-Muani. Insuffisant pour un match de ce niveau.

Lucas Tousart (2) : malgré son expérience à l'OL (170 matches), le milieu défensif du Hertha Berlin n'a pas su contenir les multiples assauts mexicains. Il est logiquement remplacé par Alexis Beka-Beka (59e).

Téji Savanier (4) : c'est l'un des rares joueurs en vue du côté des tricolores. Agressif, le milieu montpelliérain a tenté sa chance de loin mais ses frappes non cadrées n'ont pas inquiété Ochoa (9e, 32e). Il a tenté d'apporter de la vitesse au jeu mais a quand même eu du mal à trouver les joueurs offensifs.

Arnaud Nordin (4) : muselé par la défense mexicaine comme tous ses compères d'attaque, il n'a eu que très peu d'espace pour s'exprimer. Toutefois, il se procure une belle occasion suite à un centre de Gignac (30e), frappe repoussée par Ochoa. Il est remplacé par Randal Kolo-Muani (59e). L'attaquant du FC Nantes fait une entrée décisive puisqu'il obtient un penalty après un ballon en profondeur d'Enzo Le Fée.

André-Pierre Gignac (4) : L'attaquant des Tigres n'a été que très peu trouvé par ses partenaires. Dans ce match qui lui tenait à cœur puisqu'il évolue dans le championnat mexicain depuis 2015, l'ancien buteur de l'OM a tout de même permis de relancer un court instant les Bleus en transformant le penalty. Seule éclaircie dans ce match catastrophique des tricolores.

Florian Thauvin (1) : Inexistant. Le joueur des Tigres et ancien cadre de l'OM n'a pas su créer de différences sur les rares ballons qu'il a eu à négocier. Il est remplacé par le Rémois Nathanaël Mbuku (79e).

Sylvain Ripoll (3) : Confronté aux refus de plusieurs clubs de libérer leurs joueurs, le sélectionneur a dû s'adapter. Avec seulement quelques semaines d'entraînement et un match de préparation contre la Corée du Sud, le groupe se cherche encore. Face à une équipe mexicaine beaucoup plus en confiance, qui compte 15 internationaux A, les Bleus ont trop subi. Malgré l'entrée en jeu décisive de Kolo-Muani, ses choix se sont avérés inefficaces. Il va vite falloir oublier cette claque contre la plus forte équipe de ce groupe pour espérer prolonger l'aventure au pays du Soleil Levant. Les Bleus joueront dimanche contre l'Afrique du Sud avant de défier le pays hôte mercredi prochain.