Quantcast
News

21 janvier | 11h47

Mike Koumba : "L’impression d’avoir perdu notre football"

Opposés au Luçon FC (6e, 15 pts) ce dimanche lors de la reprise du championnat de R2 en 2022, le milieu offensif gabonais de l'US La Baule Le Pouliguen (8e, 12 pts), Mike Koumba (27 ans) et ses coéquipiers veulent repartir d'un bon pied !

BAULE Baule R2 Mike Koumba

Mike, vous allez affronter Luçon, un concurrent direct au classement. Comment vous l’aborder ?

Cette saison, on assiste à beaucoup de surprises en championnat car il n’y a aucune petite équipe, le dernier peut battre le premier. Luçon est une équipe qui n’encaisse pas beaucoup de buts et qui est bien placé au classement. Nous abordons ce match avec beaucoup d’envie et de sérieux car tous les points sont précieux.

Est ce simple de reprendre après autant de temps ?

Non, évidemment que ce n’est pas simple pour nous car au delà de la crise qui nous a beaucoup affecté, il y a eu la période de fête. Donc que ce soit sur le plan physique comme sur le plan mental, c’est très dur de reprendre après tout ce temps. Mais bon néanmoins nous restons des compétiteurs et des passionnés de ce sport donc on reprendra chaque match et chaque entraînement comme s’il n’avait jamais eu de pose et nous allons travailler pour retrouver la bonne forme.

Quel est ton regard sur la première partie de saison ?

Contrairement aux années précédentes, nous avons eu un début de saison très compliqué et difficile avec un effectif réduit par les blessures, les malades (Covid, pass sanitaire), les départs et les absences. Durant cette première partie de championnat, nous avons eu l’impression d’avoir perdu notre football mais bon comme je le disais précédemment, actuellement nous travaillons dur pour oublier ce mauvais souvenir.

Es-tu inquiet concernant les mesures sanitaires qui entourent la reprise des compétitions ?

Oui, très. Car on avance vraiment vers l’inconnu. En effet, le championnat peut s’arrêter à tout moment, il y a aussi le problème des joueurs non vaccinés et sans pass dont la perte est très souvent importante pour certaines équipes.

Comment envisages-tu la suite de la saison, d'un point de vue collectif mais aussi personnel ?

Sur le plan collectif, nous avons à cœur de tout donner pour rattraper la première partie de saison ratée et d’honorer notre club. D'un point de vue personnel, c’est également un gros défi car depuis mon super but en lob en Coupe de France, je n'ai plus vraiment joué car j’étais blessé. Je me suis aussi mis l'objectif, un défi personnel, d'être au top pour la reprise et les prochains matches, travailler dur afin de retrouver mon niveau de jeu et enfin me faire plaisir, vivre et pratiquer ma passion.

Une passion guidée par ton parcours. Pourrais-tu pour conclure, nous en dire deux mots ?

Je suis arrivé dans la région en provenance de Marseille pour rejoindre le SNAF en 2017- 2018 avant de prendre la direction de l’US la Baule Le Pouliguen la saison suivante. Ensuite, j’ai signé en République tchèque dans un club semi-professionnel qui montait en Ligue 2 locale mais je me suis blessé aux adducteurs et à la cheville gauche, et avec l’arrivée du Covid, j’avais décidé de rentrer me soigner en France. Un choix que n'a pas accepté le club du coup mon contrat a été résilié. Sans club, j'étais un peu dans une impasse pour soigner ma blessure et la Baule m’a soutenu et accompagné durant cette phase difficile sur tous les plans.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :