Quantcast

Sponsorisé

News

31 janvier | 10h36

Misérieux-Trévoux fait plier Feillens et se qualifie

Ce dimanche, lors des trente-deuxièmes de finale de la coupe Laurafoot, l’US Feillens (R2) accueillait l’AS Misérieux-Trévoux (R1).

AS Misérieux Trévoux R1 AS Misérieux Trévoux Kévin Garnier Christophe Boyer US FEILLENS Coupe LAuRAFoot US Feillens R2

Un derby aindinois qui a tourné à l’avantage du favori (2-1), non sans mal. À l’issue de la rencontre, le co-entraîneur local, Christophe Boyer, et le coach visiteur, Kevin Garnier, se sont exprimés.

Christophe Boyer (co-entraîneur US Feillens) : « Frustration. C'est le mot qui prédomine aujourd'hui. Je pense qu’on a rivaliser contre une belle équipe de R1. En première mi-temps, nous ouvrons le score rapidement sur un CSC de leur part. Ensuite, je pense que l’on a hélas un peu déjoué et on prend les buts sur deux phases arrêtées, deux coups du sort. Nous sommes revenus en deuxième mi-temps avec une tout autre volonté et nous nous sommes créés bon nombre d’occasions, mais nous sommes tombés sur un très bon gardien qui a fait quelques beaux exploits. On doit se servir de ces matches pour encore s’améliorer, et corriger les détails négatifs en positif si on veut encore grandir. »

J’ai apprécié malgré tout les valeurs affichées, car lorsque nous avons été dans le dur, nous n’avons pas cédé. Et dans nos temps forts, on a su faire mal à l’adversaire

Kevin Garnier, entraîneur AS Misérieux-Trévoux

Kevin Garnier (entraîneur AS Misérieux-Trévoux) : « On a assuré la qualification au terme d’une partie où l’on a été malmenés, notamment en seconde période. Nous avons concédé l’ouverture du score rapidement en première mi-temps, sur une situation un peu bête où l’on marque contre notre camp. Ensuite, on a réalisé quarante minutes de très bon niveau, et on marque logiquement à deux reprises. On a été très bons avec le ballon, efficaces sur coups de pieds arrêtés, nous avons bien géré les phases de transition. Malheureusement, on n’a pas réussi à avoir de la constance sur le match. Au retour des vestiaires, on a joué un peu trop bas, on a manqué d’activité, on a trop laissé jouer leurs défenseurs et leurs milieux. Du coup, on a concédé beaucoup trop de coups de pieds arrêtés, et heureusement, notre gardien a été héroïque, il a réalisé une fin de match impressionnante et nous a permis de nous qualifier. J’ai apprécié malgré tout les valeurs affichées, car lorsque nous avons été dans le dur, nous n’avons pas cédé. Et dans nos temps forts, on a su faire mal à l’adversaire. C’est de bon augure pour la suite, même s’il faudra être plus constant sur la durée. »

Retour au championnat ce week-end pour les deux formations, avec pour l’ASMT en R1 un déplacement samedi soir sur le terrain du leader Vénissieux, alors que Feillens, en R2, recevra ce dimanche l’US Montélimar.

Crédit photo : US Feillens

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé