Quantcast

Sponsorisé

Dossiers

24 juillet | 10h30

Myron Boadu a galéré pour sa première saison monégasque

Recruté à l'AZ Alkmaar pour 17 millions €, le jeune attaquant néerlandais n'a pas eu une adaptation facile à l'AS Monaco en 2021-2022.

AS MONACO FRFP AS MONACO L1 MYRON BOADU

En début de saison, avec la collaboration de notre partenaire FRFP - Formation des Recruteurs du Football Professionnel, la rédaction d’actufoot.com avait listé 30 joueurs de Ligue 1 et Ligue 2 à suivre de près en 2021-2022. Ceux-ci étaient répartis en trois catégories : des jeunes émergents, des joueurs qui découvraient la L1 ou la L2 et des joueurs qui accédaient à un niveau supérieur. L’heure du bilan est arrivée, voici venu le tour de l'attaquant néerlandais de l'AS Monaco, Myron Boadu.

Ce qui nous disions sur lui en début de saison :

Myron Boadu est un attaquant complet. Rapide, puissant, il est aussi bien capable de percuter sur un côté que d'être aligné en pointe. Redoutable d'efficacité, il a inscrit 11 buts en 12 sélections avec les Espoirs néerlandais puis a marqué pour son unique apparition avec les Oranges. Joueur technique, il est capable d'éliminer ses adversaires par les dribbles ou de jouer collectif pour se démarquer.

A l'aise pied droit comme pied gauche, il est capable de déborder pour centrer, comme rentrer sur son pied pour tenter de frapper. Des caractéristiques, assez rares, qui mettent en grandes difficultés les défenses adverses. Le seul bémol de cet attaquant à fort potentiel, acheté 17 millions d'euros à l'intersaison par l'AS Monaco, est qu'il a déjà subi deux graves blessures coup sur coup. D'abord au genou puis à la cheville. Espérons pour lui et l'ASM, que ces coups durs sont derrière lui pour lui permettre d'éblouir de son talent la Ligue 1.

Actufoot • 61484ee4bd9f8816ec2e5ec7 Whats App Image 2021 09 17 at 16 07 35 1

La fiche de Myron Boadu en septembre 2021.

Son bilan 2021-2022 :

Avec 32 buts en 64 matchs d'Eredivisie, Myron Boadu possédait, malgré son jeune âge, une belle carte de visite lors de son arrivée en Principauté. En y ajoutant le prix conséquent de son transfert, il n'en était que plus attendu. Confronté aux retours tardifs de Wissam Ben Yedder et Kevin Volland après leur participation à l'Euro 2020, Niko Kovac a fait confiance à sa jeune recrue, mais l'international U21 néerlandais a connu une adaptation très difficile en Ligue 1.

Défaillant techniquement et physiquement, Myron Boadu a trainé sa peine durant de longues semaines. Auteur de son premier but de la saison en ligue Europa sur la pelouse d'Eindhoven le 21 octobre, il a dû attendre 1er décembre pour ouvrir son compteur en Ligue 1 à l'occasion de la 16e journée à Angers.

Blessé à Nantes pour la reprise de la Ligue 1 en janvier à l'occasion du premier match de Philippe Clément sur le banc monégasque, il a dû se contenter à son retour d'un rôle de joker en soutien du duo Ben Yedder/Volland. S'il n'a été titularisé qu'une seule fois sur la phase retour, ses buts contre Metz, Rennes et Saint-Etienne ont contribué à la belle remontada monégasque. Egalement buteur en demi-finale de la Coupe de France à Nantes, la défaite de son équipes aux tirs au but ne lui a pas permis de disputer la finale au Stade de France.

Actufoot • Myron boadu PSVASM

Son premier but monégasque, Myron Boadu l'a marqué en Ligue Europa face au PSV Eindhoven, futur adversaire de l'AS Monaco en barrages de C1.

Conclusion :

On attendait forcément plus de l'international espoir néerlandais son arrivée sur le Rocher. Trop brouillon techniquement, rarement dans le coup physiquement il a mieux fini la saison qu'il l'a commencé mais cela reste largement insuffisant pour un joueur devra montrer un tout autre visage en 2022-2023.

Évolution valeur marchande :

Malgré sa saison difficile, la valeur marchande de Myron Boadu n'a que légèrement diminué, passant de 15 millions € à 14 millions € entre juin 2021 et juin 2022.

Les 30 joueurs à suivre en 2021-2022 : le bilan

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé