Quantcast

Sponsorisé

News

12 décembre | 11h40

N2 (J14) : Des derbys mais pas de vainqueur

Cette dernière journée avant la trêve hivernale n’a pas permis de faire la différence en tête du groupe B puisque ni le Paris 13 et les Lusitanos d’un côté, ni Fleury et le FC 93 d’un autre, ont réussi à se départager. Le SGS Foot enchaîne un 3ème succès de rang et se donne de l'air dans la lutte pour le maintien. (Crédit Photo : SGS Foot)

NATIONAL 2 N2 A N2 B Paris 13 ATLETICO N1 ENTENTE SSG N2 FC 93 N2 AS POISSY N2 US Lusitanos N2

Le choc de cette 14ème journée entre le leader et le troisième n’a profité à aucune des deux équipes et au final, même si le club de Saint-Maur ramène un bon point de son déplacement dans le 13ème arrondissement de Paris, il reste toujours à cinq unités des Gobelins. Dans une première période plutôt agréable, il y a eu des occasions des deux côtés. Si Camara a vu sa frappe passer juste au dessus de la barre parisienne et Dextet son coup-franc bien stoppé par l’impeccable Sanou, du côté des Vert et Noir on n’était pas en reste mais on est tombé sur un Cointard de haut niveau également. Le retour des vestiaires a été à l’avantage des visiteurs mais malheureusement pour les troupes d'Adérito Moreira, cette bonne dynamique va être stoppée dans son élan par l'expulsion de Hamidou Ba, après une intervention sur Nomenjanahary, jugée trop sévère selon l’arbitre. La fin du match ne va permettre à aucune des deux équipes de prendre l’avantage et malgré un joueur en moins pendant 30 minutes, l’US Lusitanos ramène un bon point de son déplacement à Boutroux. Son entraîneur analyse ce match nul : « C’était un match très disputé, on a fait une bonne entame de match et petit à petit ils ont commencé à poser leur jeu, mais on savait que c’était une équipe qui mettait beaucoup d’intensité en première période. On a été capable de répondre aussi, on aurait pu profiter de ce temps fort mais on a pas été juste devant, et eux étaient toujours dangereux. On sait qu’ils baissent d’intensité et sont moins performant en seconde mi-temps, et le fait de les avoir bousculé dans la première, nous a permis de les maîtriser dans ce second acte, qui plus est à 10 contre 11. D’ailleurs, je pense qu’à 11 contre 11, cela aurait été différent et on aurait pu espérer prendre l’avantage, l’arbitre a quand même été sévère avec nous. En tout cas, cela reste une belle équipe de N2 et le match s’est joué dans une bonne ambiance. » Du côté des Gobelins, Fabien Valéri regrette le manque de justesse technique de son équipe en seconde période : « Nous avons fait une bonne première période dans laquelle on a eu deux très grosses occasions que l’on ne concrétise malheureusement pas. On a ensuite connu un début de seconde un peu plus difficile puis les Lusitanos se retrouvent à dix fort logiquement. Mais malgré cette supériorité numérique, nous avons manqué de patience et nous n’avons pas été juste techniquement. »

Avec ce résultat nul, la porte était grande ouverte pour le FC Fleury 91, dauphin du club parisien, mais c’était sans compter sur une belle équipe du FC 93. C’est d’ailleurs les Dionysiens qui ouvrent le score dès la 17ème minute par l’intermédiaire de Thomas Baiche, qui inscrit là son troisième but de la saison. Mais, malgré de nombreuses situations, les partenaires de Marvin Golitin ne vont pas parvenir à faire le break et vont laisser l’opportunité aux Floriacumois d’égaliser peu avant l’heure de jeu grâce à Clément Badin. Une expulsion de William Séry du côté des Lions à 20 minutes du terme ne changera rien à la donne et c’est sur un résultat nul que les deux équipes quitteront la pelouse du stade Auguste-Delaune, qui était pour le coup en fusion hier en fin d’après midi. Le coach du FC 93 Himed Hamma avait des sentiments partagés à l’issue de cette rencontre : « Au vu du scénario du match, on est frustré car les joueurs ont fait un match plein malgré nos absences. Nous avons eu beaucoup de déchet dans les derniers mètres pour espérer plus, les intentions étaient bonnes mais elles ne suffisent pas à ce niveau. » Désormais en 8ème position au classement, le club dionysien à l’occasion la semaine prochaine de repasser cinquième en cas de succès face à Lens dans un match en retard qui sera disputé le samedi 18 à 17H.


Versailles revient de loin


Dans la lutte pour le maintien qui fait rage dans ce groupe B, la bonne opération du week-end est une nouvelle fois à mettre au crédit de Sainte-Geneviève. En prenant le dessus sur Epinal, 3 buts à 1, grâce à un doublé de Steve Warren Traoré et au sixième but de la saison d’Alain Ipiele, le SGS Foot a signé un troisième succès de rang, qui lui permet de sortir de la zone rouge. Désormais en onzième position au classement, avec trois points d’avance sur le premier relégable, Haguenau (qui compte un match en moins), les troupes d’Emmanuel Dorado respirent mieux et peuvent partir en vacances l’esprit plus léger. Tout le contraire des joueurs de l’Entente Sannois-Saint-Gratien qui ont connu une nouvelle défaite ce week-end. Battu 2 buts à 0 par Reims, il s’agit déjà du onzième revers en championnat pour le club du Val d’Oise. Son entraîneur, Didier Tregoat, reconnaissait après match, la supériorité de son adversaire du jour : « Nous sommes tombés sur une très bonne équipe de Reims avec un non match de notre part en première mi-temps. Cela a été un peu mieux en seconde période mais insuffisant pour pouvoir espérer quelque chose. » Lanterne rouge, avec sept unités de retard sur le treizième, la situation est très alarmante du côté de l’ESSG et espérons pour ce club historique que le break hivernal va permettre à tout le monde de recharger les batteries afin d’être le mieux armé possible pour une seconde partie de saison qui s’annonce intense.

Dans le groupe A, le FC Versailles 78 n’est pas passé loin de connaître son deuxième revers de la saison. Mené encore 1 but à 0 à dix minutes de la fin sur la pelouse du relégable, le Stade Plabennecois, les hommes de Youssef Chibhi doivent leur salut à une fin de match complètement folle qui les a vu marquer par deux fois en quatre minutes. C’est tout d’abord Christopher Ibayi qui a égalisé à la 82ème minute de jeu, avant de voir son coéquipier Melvyn Vieira donner la victoire aux siens 240 secondes plus tard. Ce précieux succès permet aux Yvelinois de conserver deux unités d’avance sur Chateaubriand et quatre sur Blois. Du côté de l’autre club francilien de la poule, l’AS Poissy, ce dernier match de l’année civile 2021 sera à oublier et c’est fort logiquement que les coéquipiers de Clément Chantôme se sont inclinés à domicile face à Vannes, 3 buts à 1, malgré une égalisation de Jaime Palhares. Une contre performance qui n’était pas du tout au goût du coach Walid Aïchour : « Une victoire méritée de Vannes car on a été catastrophique dans tous les domaines. Il n’y a rien à ajouter, on n'a pas été bon du tout. » Avec seulement quatre points d’avance sur le premier relégable, il va falloir faire très attention du côté pisciacais, si on ne veut pas gâcher en seconde partie de saison la bonne entame de championnat réalisée il y a quelques mois. Rendez-vous désormais dans cinq semaines pour la quinzième journée d’un championnat de N2 qui s’annonce plus passionnant que jamais et dans lequel nos clubs franciliens sont loin d’avoir dit leur dernier mot.

Reynald Trunsard


EN UN COUPE D’OEIL

Groupe A

Stade Plabennecois - FC Versailles 78 1-2 (C. Ibayi 82’, M. Vieira 86’)

AS Poissy - Vannes OC 1-3 (J. Palhares 15’)

1 FC LORIENT 2 30+14

2 FC Versailles 78 29+11

11 AS Poissy 16+1

Groupe B

Paris 13 Atletico - US Lusitanos 0-0

FC 93 - FC Fleury 91 1-1 (T. Baiche 17’ pour le FC 93 ; C. Badin 52’ pour Fleury)

Sainte-Geneviève Sports - SA Epinal 3-1 (S.W Traoré 6’, 17’, M. Ipiele 50’)

Stade de Reims 2 - Entente Sannois-Saint-Gratien 2-0

1 PARIS 13 ATLETICO 31+12

2 FC Fleury 91 28+10

3 US Lusitanos Saint-Maur 26+8

8 FC 93 20+1 (-1m)

11 Sainte-Geneviève Sports 15-6

16 Entente SSG 7-14


Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé