Quantcast

Sponsorisé

News

6 février | 17h43

N3 (13J) : Brétigny tient tête au Racing, le PSG nouveau dauphin

Si le Racing a concédé le nul face à Brétigny (2-2), il a assuré l’essentiel en maintenant son rival à cinq points. Le PSG et Blanc-Mesnil ont fait la belle opération dans le haut de tableau, tandis qu’Aubervilliers et Ivry renaissent suite à de belles victoires (3-0) sur Drancy et Meaux. (Crédit Photos : PSG)

PSG N3 N3 IDF FCM AUBERVILLIERS N3 ESA LINAS-MONTLHERY N3 CS MEAUX N3

Sponsorisé

Cette dernière journée de la phase aller a bien permis de dégager une première tendance, un léger fossé se creusant entre les deux parties de tableau. En tête du championnat, le Racing ne possède plus que trois points d’avance, la faute à un nul concédé sur sa pelouse face à son ancien dauphin, le CS Brétigny. Mené d’entrée par une vaillante équipe Essonnienne, le leader a sur revenir avant la pause grâce à un nouveau but de son goleador, Balamine Savane. Le meilleur buteur du championnat (13 réalisations) ne se faisant pas prier pour transformer un penalty obtenu par Moriba Traoré. Un début de seconde période très rythmée a vu les deux équipes marquer à nouveau un but chacune, et c’est donc sur un score de parité qu’elles se sont quittées. Brétigny peut se féliciter et termine cette phase aller à la troisième place, à cinq points du leader. En ce qui concerne le Racing, c’est avec un matelas de trois unités d’avance sur le PSG qu’il se rendra la semaine prochaine sur le terrain des Ulis.

Les Parisiens apparaissent de plus en plus comme l’une des principales menaces des Racingmen dans la course à la montée en N2, tant le jeu proposé par les troupes de Carlos De Vasconcelos est séduisant. Hier, face à une très belle équipe du Paris FC, les coéquipiers du double buteur Louis Lapouge, ont réalisé une nouvelle belle performance (2-0) au terme d’une rencontre de qualité entre deux équipes qui n’ont pas eu peur de produire du jeu. Renforcée par des jeunes pro comme Bitumazala, Bitshiabu et Gharbi, très bon hier et lauréat de l’étoile Actufoot, l’équipe parisienne a pu prendre le dessus sur la durée du match, au plus grand plaisir de son entraîneur : « On a connu un début de match très compliqué face à une équipe très jeune et vraiment bien organisée, pratiquant un très bon football. Notre gardien a su faire les arrêts, puis on a su petit à petit se remettre dans le sens de la marche en prenant le contrôle du ballon en en se créant à notre tour des occasions. En seconde période, on a eu une maîtrise totale du ballon, avec énormément de situations. On aurait pu marquer plus mais l’essentiel c’était de gagner après notre match de la semaine dernière qui n’avait pas été très bon. »

Actufoot • Aurélien Ngeyitala ESALM

Le neuvième but de la saison d'Aurélien Ngeyitala n'a pas empêché la défaite de Linas-Montlhéry sur le terrain de Blanc-Mesnil. (Crédit Photos : ESALM)

Juste au pied du podium, dans le duel des outsiders, c’est Blanc-Mesnil qui a fait la belle opération, en prenant le meilleur sur Linas-Montlhéry. Une victoire deux buts à un, qui permet au club de Seine-Saint-Denis d’enchaîner un sixième match sans défaite. Nul doute que le BMSF sera à surveiller dans la deuxième partie de championnat, à commencer dès la semaine prochaine face à Créteil. Pour l’ESALM, cette première défaite en championnat depuis trois mois est loin d’être un désastre, mais on a senti une équipe fatiguée, comme l’a souligné son coach Stéphane Cabrelli à l’issu du match : « C’était une rencontre à l'identique de la semaine dernière, avec une bonne première mi-temps mais une seconde plus terne. Nous allons certainement commencer à payer notre parcours en Coupe de France, le maintien est encore loin. » Le club des Yvelines peut se targuer néanmoins de bénéficier de 12 points d’avance sur la zone de relégation avant d’entamer la phase retour la semaine prochaine face aux Mureaux. Une équipe de l'OFCM qui a concédé ce dimanche le point du nul (1-1) face aux Ulis. Les troupes de Dominique Gomis conservent donc quatre points d'avance sur la zone rouge et leurs adversaires du jour.

Auber et Ivry, tel des Phénix

Ce week-end de N3 a aussi été marqué par la résurrection de deux des équipes phares de cette division, le FC Aubervilliers et l’US Ivry. Le premier nommé a brillamment remporté le derby du 93, en s’imposant, trois buts à zéro, sur une malheureuse équipe de Drancy, qui a dû évoluer à dix contre onze pendant 85 minutes, ce qui face à la meilleure défense du championnat était synonyme de mission impossible. Avec cette première victoire de la saison à domicile, Aubervilliers se donne de l’air sur la zone rouge et espère installer une nouvelle dynamique. Rachid Youcef, pouvait souffler après la rencontre, tout en adressant un mot pour son adversaire du jour, plein de sincérité : « On savoure avant toute chose cette première victoire à domicile. Le scénario du match nous a été favorable avec l’expulsion logique en début de rencontre d’un joueur de Drancy. Cependant, les joueurs sont restés concentrés sur l’objectif, félicitations à eux. Je souhaite de la réussite pour les matchs retours à Drancy et son entraîneur pour qui j’ai de l’affection et du respect. »

L’US Ivry a également renoué avec le succès ce samedi, en s’imposant avec brio sur la pelouse de Meaux. De quoi relancer les Val-de-Marnais ? Nous le serons la semaine prochaine, ceux-ci se déplaçant du côté de Brétigny. Pour Meaux, cette troisième défaite de suite fait mal, mais le coach Samir Salah ne jette pas la pierre sur ses joueurs, loin de là : « Toujours le même scénario … Après avoir dominé et manqué un penalty pour le 1-0, on se retrouve à être mené sur un cafouillage ! Maintenant je n'en veux pas à mes jeunes joueurs mais plutôt à l'absence de recrutement d'un attaquant, qui aurait sûrement pu nous situer dans la première moitié de tableau. » Lanterne rouge, le club de Seine-et-Marne va jouer un match très important la semaine prochaine à Drancy. Cette position de dernier, Créteil l’a connu durant de longues journées, et sait ce que ça fait. Hier, les Val-de-Marnais ont pris un point à la maison face au FC Mantois (1-1), de quoi les placer à la douzième position, à deux unités de leurs adversaires du jour, mais avec seulement deux points de plus que les Meldois. La lutte dans le bas de tableau s’annonce terrible.

Reynald Trunsard

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :