Quantcast
News

26 septembre | 12h24

N3 : Ivry prend la tête, le Racing confirme

En attendant les matches de Brétigny et Blanc-Mesnil cet après midi, c’est l’US Ivry qui a pris les commandes du championnat grâce à sa victoire 3-0 face aux Ulis, un troisième succès en quatre rencontres. De son côté le Racing domine l’ESALM 3 buts à 1 et enchaîne une deuxième victoire de suite. (Crédit Photos : ESALM)

N3 IDF Paris FC N3 FCM AUBERVILLIERS N3 CO ULIS N3 ESA LINAS-MONTLHERY N3 Racing CFF US Ivry FC Mantois 78 N3 CS MEAUX N3

On commence à y voir un peu plus clair dans cette poule Ile-de-France de National 3, certaines équipes confirment semaine après semaine et sans surprise l’US Ivry est l’une d’entre elles. Hier, dans son stade du Clerville, les Val-de-Marnais ont parfaitement maîtrisé les débats face au CO Ulis. Un but de Benjamin Louvet puis un doublé de Philippe Bahenda, qui en sont tous les deux à 3 réalisations depuis le début de championnat, ont permis aux hommes de Patricio D’Amico de prendre place tout en haut du classement, en attendant les résultats de cet après-midi. Pour le Directeur Sportif, Paulo Marques, c’est une soirée réussie : « Nous avons fait un match sérieux autant offensivement que défensivement, en ayant su imposer notre football dès l’entame de match, ce qui nous a permis de mener rapidement au score. En deuxième période, nous avons bien géré défensivement, et conclu avec beaucoup d’efficacité nos actions offensives. » De bon augure avant d’aller défier le Paris FC lors de la prochaine journée dans deux semaines. Pour les Ulis, cette troisième défaite en quatre rencontres fait mal et il faudra à tout prix relever la tête de l’eau face à Brétigny lors de la cinquième journée.

Après deux matches sans victoire, le Paris FC s’est parfaitement relancé en s’imposant sur la pelouse du CS Meaux sur la plus petite des marges, grâce au deuxième but en championnat de Noé Masevo. Face à une équipe qui était jusque-là invaincue, les jeunes pousses parisiennes ont su faire le dos rond avant de bénéficier d’un penalty à la 70eme minute, et de voir leurs adversaires réduit à dix. Du côté de Meaux, c’est un premier coup d’arrêt dans ce championnat, mais le coach Samir Salah était néanmoins satisfait de la prestation des siens : « Après avoir tenu tête à une belle équipe parisienne, nous avons subi la double peine à 20 minutes du terme, avec un penalty et un rouge. Mes joueurs ont été très vaillants pour tenter de revenir au score mais en vain. C’est vraiment dommage car nous n’avions pratiquement jamais été en danger et avions même eu les occasions les plus franches, sans toutefois les concrétiser pour mener au score. »

Le Racing s’impose dans un match très chaud

Désormais dans le ventre mou du classement, le CS Meaux tentera de rebondir sur le terrain de l’ESA Linas-Montlhéry dans quinze jours. Une équipe de L’ESALM qui occupe désormais l’avant dernière place, suite à sa défaite face au Racing CFF. Un troisième revers pour la moins bonne défense du championnat, malgré le fait d’avoir ouvert le score par l’intermédiaire d’Haris El Mouttaqi à la 17eme minute de jeu. Mais cela ne suffira pas, car une fois encore l’équipe de Stéphane Cabrelli va de nouveau encaisser trois buts, dont un qui a fait toute la différence juste avant la mi-temps, œuvre de Moriba Traoré. Lors de la deuxième période, les Ciel et Blanc vont parvenir à reprendre l’avantage grâce à Balamine Savane avant d’être réduit à dix peu après l’heure de jeu. Dans une rencontre très disputée, ils vont faire le break à cinq minutes du coup de sifflet de final, avant de voir l’arbitre expulser trois nouveaux joueurs, deux du côté Linas, un Racing, dans une fin de match très houleuse. Des dernières minutes à regretter mais l’essentiel est fait pour les hommes de Guillaume Norbert qui se positionnent ainsi dans la première partie du championnat avant d’aller défier le FC Mantois au stade Aimé Bergeal.

Un FC Mantois qui peut être déçu de son résultat nul à Aubervilliers. Bien qu’en soit, faire 1-1 au stade André Karman est plutôt un bon résultat, le scénario du match aurait pu laisser espérer mieux, car après 20 minutes de jeu, les hommes de Robert Mendy menaient 1-0 et évoluaient à 11 contre 10. De quoi aborder un match plutôt sereinement. Mais voilà, c’était sans compter sur le FCM Aubervilliers, qui n’avait aucune envie de concéder une deuxième défaite dans la saison. Rachid Youcef, coach dionysien, était satisfait après la rencontre : « C’est un très bon point pris à dix pendant 75 minutes. Les joueurs se sont surpassés pour égaliser puis tenir le résultat, bravo à eux. »

Le PSG se place

Enfin, dans le duel des réserves, c'est le PSG qui a pris le dessus sur Créteil, mettant encore un peu plus la tête sous l’eau une équipe Val-de-Marnaise, plus que jamais lanterne rouge. Marquée par deux penaltys litigieux, cette rencontre a souri à des parisiens plus réalistes. Le coach du PSG, Carlos De Vasconcelos, revient sur cette victoire : « On a eu une première mi-temps assez compliqué, mais heureusement en deuxième période, on a mieux maîtrisé et été un peu plus solide grâce à une meilleure organisation, en se créant des occasions sur contre qui était notre seule façon de jouer aujourd’hui. Cela reste néanmoins un succès mérité dans l’ensemble. » Après cette deuxième victoire de la saison, voilà désormais les Parisiens au pied du podium à seulement deux points du leader Ivry. Lors de la prochaine journée, ils seront opposés aux Mureaux de Dominique Gomis.

Cet après-midi, deux rencontres sont au programme pour clôturer cette quatrième journée. Le CS Brétigny accueillera la JA Drancy, tandis que le SF Blanc-Mesnil rendra visite à l’OFC Les Mureaux. L’occasion pour les hommes de Didier Brillant ou les dionysiens de reprendre les commandes de ce championnat de N3, en cas de victoire.

Reynald Trunsard

Les résultats, buteurs et étoiles de cette 4ème journée (en cliquant sur la vignette ci-dessous)

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :