Quantcast
News

4 août | 19h45

Nancy attaqué par 11 clubs de L2, la LFP répond !

Alertée par un collectif de clubs en L2, la LFP a répondu ce mercredi aux clubs concernés.

ASNL LIGUE 2 ASNL N1

Un collectif de clubs de Ligue 2 a vu le jour lors de cette période estivale pour mettre en lumière des agissements qu'ils jugent douteux de la part de l'AS Nancy Lorraine en matière de mercato. La LFP a répondu ce mercredi aux personnes concernées par un courrier révélé notamment par le site MaLigue2. Ce dernier est également en mesure de confirmer les protagonistes : Ajaccio, Amiens, Grenoble, Paris, Dunkerque, Guingamp, Toulouse, Auxerre, Le Havre et Rodez. Dans sa réponse, la LFP rappelle que Nancy respecte l’encadrement de sa masse salariale et que la DNCG n’a constaté aucune infraction à son règlement dans la mesure.

Un courrier à destination présidents et clubs concernés

De ce fait, le club lorrain n’effectue donc pas de recrutement à titre onéreux même si la LFP précise par ailleurs qu'elle est à l’écoute des requêtes : "A ce jour, la DNCG n’a relevé aucune mutation payante réalisée par l’ASNL, ce qui a permis conformément aux règlements de la LFP d’homologuer les contrats conclus et de qualifier les joueurs concernés. Par ailleurs, Nancy est encore en dessous de la limite de la masse salariale fixée par la DNCG".

La haute autorité du football professionnel explique, qu'avec ses moyens, elle n'est pas en mesure de confirmer toutes les doléances formulées. C'est pourquoi elle a du se tourner vers les instances européennes afin de statuer sur certains éléments : "Vous évoquez à juste titre le sujet de la multipropriété. Le code du sport et les règlements de la LFP prévoient en effet un certain nombre de dispositifs sur ce sujet, mais ces texte ne peuvent régir la multipropriété à l’échelle internationale. Ils ne sont pas opposables à un club étranger, pas plus que la DNCG n’est compétente pour prendre des mesures qui concerneraient, même indirectement, un club étranger."

Crédit photo : ASNL

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :