Quantcast
Interviews

22 mars | 17h42

Nathalie Cockenpot : « Cela récompense notre travail »

En N3, l’US Vimy a réalisé l’exploit de battre la réserve du LOSC, ce dimanche, à l’occasion de la 17ème journée. Nathalie Cockenpot, présidente du club, mise sur cette performance pour que son équipe quitte au plus vite la dernière place. Photo : US Vimy

N3HDF US Vimy US Vimy Nathalie Cockenpot

En quoi cet exploit contre le LOSC est-il important ?

Cette victoire fait du bien car nous sommes clairement à la recherche de points pour nous maintenir. Cela passe forcément par le fait de remporter des matchs et récompense notre travail. Au niveau du groupe, l’état d’esprit était intéressant. Tout le monde y a mis du cœur. Même si les résultats ne reflètent pas forcément ce qu’il se passe aux entrainements, je peux vous dire que toute l’équipe est investie. Il n’y en a pas un qui a lâché ! Nous savions que cela allait être une saison de transition, notamment concernant les méthodes ou encore le style de jeu. Nous savions que ce serait compliqué. C’est aussi délicat car il s’agit d’une saison qui reprend après la Covid. Il a donc fallu poser toutes les bases. Disons que c’est une semaine qui démarre bien. Après le match contre le LOSC, nous nous sommes dit, dans les vestiaires, qu’il fallait certes savourer le succès mais que ce n’était qu’une pierre sur l’édifice. Maintenant, il faut continuer, avancer et travailler encore et toujours.

Comment vivez-vous cette saison compliquée ?

Elle n’est pas difficile que pour notre équipe première. Chez nos espoirs aussi. Le fait qu’il n’y ait quasiment pas eu de compétitions lors des deux dernières années nous a fait perdre beaucoup d’automatismes. Dans certaines catégories, quelques-uns ont jugé que le foot n’était plus le centre d’intérêt principal. Cela provoque donc des changements d’attitudes. Finalement, on ne s’en sort pas trop mal car nous avons plus de licenciés que l’année dernière (410 en 2022), surtout dans les toutes petites catégories. En ce qui concerne notre équipe de N3, notre fierté c’est que dans le groupe de ce dimanche contre le LOSC, nous avions deux joueurs nés en 2004 mais aussi deux en 2003. Ils ont été formés par l’US Vimy. C’est quand même l’objectif de tout club que d’amener des footballeurs formés en son sein à ce niveau-là. !

Actufoot • N3 HDF US Vimy 2

US Vimy (N3).

Photo : US Vimy

Quelles ont été les conséquences du départ cet hiver de votre meilleur buteur, Adam Abeddou, pour Dunkerque ?

Tout d’abord, quand il nous a dit qu’il avait la possibilité de rejoindre un club pro, nous n’avons pas hésité une seule seconde à lui permettre de réaliser son rêve. C’est une vraie fierté d’amener des « gamins » à ce niveau-là ! Financièrement, cela n’a rien ramené à l’US Vimy. Nous avons donc laissé partir notre meilleur joueur en milieu de saison. On ne s’est pas tiré une balle dans le pied mais on sait qu’il n’est plus là. Je voudrais saluer sa présence lors du match de ce dimanche contre le LOSC. Cela reste notre premier supporter. Il vient nous voir dès qu’il peut. C’est le symbole de l’esprit « Vimy ». Il s’agit d’une bande de copains qui souhaite s’en sortir. Si nos agendas coïncident, nous prévoyons avec toute l’équipe d’aller l’encourager lors d’un match à Dunkerque. Ce sont de belles histoires.

Que peut-on dire de l’US Vimy en 2022 ?

En matière d’infrastructures, nous sommes handicapés durant la période hivernale par l’absence d’un grand terrain synthétique. C’est un petit miracle de s’en sortir car nous n’avons qu’un demi-synthé pour entraîner 21 équipes. Cela empêche par exemple de créer une section féminine et demande une sacrée organisation ! Des projets sont à l’étude mais il faut des subventions provenant des collectivités, sous réserve que cela leur soit possible. Il ne faut pas oublier que Vimy est une commune de 4500 habitants. Elle n’a pas les moyens de villes comme Marcq-en-Barœul ou de Wasquehal ! Il faudra peut-être songer à terme à se rapprocher d’autres clubs pour unir nos forces notamment pour des raisons économiques. Par-ailleurs, nous faisons partie des 200 clubs « lieux de vie » dans l’Hexagone choisis par la Fédération Française de Football. Le but, c’est de proposer autre chose que la pratique du football pour les jeunes. Cela englobe un accompagnement scolaire. Ce sont donc des aides aux devoirs, les mercredis matin ou encore les soirs de la semaine. Cela permet de s’inscrire un peu plus dans la société.

Actufoot • N3 HDF US Vimy

En 2022, l’US Vimy fête ses 90 ans. Comment allez-vous les célébrer ?

Je pense qu’on va le fêter de façon mesurée sinon le centenaire verrait son programme allégé ! Ce sera donc juste en interne au club. Nous allons sûrement mettre à l’honneur ceux qui travaillent mais aussi les anciens. Il y a certains dirigeants qui sont là depuis une quarantaine d’années ! C’est une vraie richesse. Avec les plus jeunes, nous allons essayer de retracer l’histoire.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :