InterviewNational 1

Son avenir, la montée de QRM en L2… Entretien avec Andrew Jung, le pichichi du N1

15/05/2021 à 13:42

Meilleur buteur du championnat National, Andrew Jung est l'une des révélations de la saison. Le joueur prêté par La Berrichonne de Châteauroux à Quevilly Rouen Métropole revient pour Actufoot sur sa saison exceptionnelle et l'accession en Ligue 2 des Normands.

La victoire de Bastia lundi à Diochon vous prive du titre. On imagine de la déception. Andrew Jung, quel bilan tirez-vous de cette saison en prêt en National ?

Un peu de déception et de frustration parce que Bastia n’était pas supérieur à nous en plus sur ce match. Après il faut relativiser car on a fait une sacrée saison. Personne ne nous attendait trop et au final on est en Ligue 2. C’est une grande fierté d’y être. On a su bien entamer la saison, et à la moitié, on a commencé à voir qu’on était un peu devant. On a donc réussi à maintenir le rythme jusqu’au bout et on a fait l’écart.

A titre personnel, vous affichez des statistiques impressionnantes (29 matchs de N1, 21 buts, 4 passes décisive et 2 buts en Coupe de France). Qu’est ce qui explique que ça a aussi bien fonctionné cette saison pour vous ?

C’est l’environnement et la confiance du coach qui est hyper importante car tous les matchs j’ai joué 90 minutes ou presque. J’ai eu une confiance aveugle de Bruno Irles. Il me met sur le terrain pour faire ce que je sais faire. Je savais que j’avais les qualités pour faire ce genre de statistiques, et du coup faire ce genre de saison. Maintenant, à moi d’aller confirmer ça au-dessus.

Le classement des buteurs en N1

Votre complémentarité avec Ottman Dadoune notamment, et même Yassine Bahassa et Manoubi Haddad, fait de QRM la troisième attaque du championnat. C’était un super quatuor offensif…

On avait des bonnes relations offensives, on a réussi à bien se trouver sur le terrain et au final ça faisait mal car dès qu’on récupérait la balle, on allait vite vers l’avant et on a marqué beaucoup de buts comme ça. On savait qu’à la récupération du ballon l’équipe adverse était un peu découverte, et nous on en profitait souvent pour lancer des flèches (sourires). Ça nous a réussi et on mérite de monter en Ligue 2.

Quevilly Rouen Andrew Jung
Andrew Jung est le meilleur buteur du championnat National cette saison (21 réalisations). (Photo : DR/QRM)

Dans le même temps, vous êtes la 4ème défense du championnat. Nicolas Lemaître est d’ailleurs le gardien ayant reçu le plus d’étoiles Actufoot cette saison de la part des staffs adverses (9). C’est un plus quand on est attaquant de savoir qu’on a un grand gardien derrière ?

On sait qu’on a un bon gardien et pas que, on a une très bonne défense. Romain Padovani, Mickaël Nadé, Robin Taillan, Sami Belkorchia (etc.) qui sont tous très bons défensivement. Quand on a une assise défensive aussi solide que ça, c’est plus facile pour nous les attaquants. Ca rassure, on se dit que les défenseurs vont faire le taff (travail), même si on doit aussi le faire, ça nous permet d’être plus concentré sur le but adverse que sur la défense.

Le classement des étoiles Actufoot

« Bruno Irles ? Tôt ou tard, il ira en Ligue 1 »Andrew Jung

Que vous a apporté personnellement Bruno Irles cette saison ?

Il m’a apporté beaucoup de confiance, il a su comment me faire jouer. J’ai aussi beaucoup travaillé tactiquement, physiquement. J’ai beaucoup progressé dans mes choix devant le but et dans beaucoup de domaines. C’est pour ça qu’on dit que c’est un entraîneur-formateur parce qu’il arrive à faire progresser tout le monde.

On l’annonce d’ailleurs du côté de la Ligue 1

C’est un très très bon entraîneur. Tôt ou tard, il ira, je ne sais pas quand, ça il faut lui demander à lui (sourires).

Quels entraîneurs vous ont le plus marqué dans votre début de carrière ?

Cette année, je vais forcément dire Bruno Irles. Elle restera marquée à jamais, avec la montée et la saison exceptionnelle que j’ai faite et qu’on a faite tous ensemble. Sinon, il y a des entraîneurs qui m’ont marqué comme Pascal Laguillier qu’on a eu quelques matchs en intérim à Concarneau et aussi Benoît Cauet que j’ai aussi eu à Concarneau.

Andrew Jung
Prêté par Châteauroux, Andrew Jung aspire à jouer en Ligue 1 ou en Ligue 2.

Quels sont, selon vous, les points d’amélioration dans votre jeu ?

Même si je pense que je me suis bien amélioré dessus, c’est encore le jeu de tête. Je peux encore franchir un cap là-dessus et marquer beaucoup plus de la tête. Après, il faut encore que je sois plus intelligent etc. Mais ce sont des détails.

« Je veux aller jouer au-dessus que ce soit Ligue 1 ou Ligue 2, tant que le projet est bon et le temps de jeu important »Andrew Jung

Vous êtes encore sous contrat pendant un an avec Châteauroux, relégué en National. Peut-on imaginer que vous serez-vous toujours un joueur de Quevilly Rouen Métropole la saison prochaine en Ligue 2 ?

Tout peut s’imaginer. On sait comment c’est le foot. J’ai encore un an à Châteauroux mais moi je veux jouer au-dessus. On verra bien, il y a aura des discussions cet été pendant le mercato.

Donnerez-vous la priorité à Quevilly Rouen Métropole ?

C’est ouvert, on verra les propositions qui arrivent. Je suis quand même bien à QRM mais QRM ne peut pas m’acheter, ils le savent (comme l’a récemment déclaré le président dans la presse). Moi, je veux aller jouer au-dessus que ce soit Ligue 1 ou Ligue 2, tant que le projet est bon et le temps de jeu important.

A lire aussi : le TOP 10 des révélations du début de saison en National

Vous avez déjà joué une dizaine de matchs en Ligue 2 (Reims et Châteauroux), pensez-vous maintenant être prêt à retrouver ce niveau et à vous imposer ?

Je me sentais déjà prêt avant, je n’ai pas eu la chance comme il fallait de débuter les matches, de les enchaîner comme je l’ai fait cette année en N1. Je suis encore plus prêt.

« Mon modèle, c’est Zlatan Ibrahimovic »Andrew Jung

Quelles sont vos ambitions sportives personnelles ?

Je veux aller le plus haut possible, ça viendra quand ça viendra. Je ne me fixe pas de limites.

Avez-vous des modèles dans le football ?

Mon modèle, c’est Zlatan Ibrahimovic. J’aime comment il joue, sa personnalité hors du commun, il ne rentre pas dans les cases. C’est quelqu’un qui est grand, costaud mais qui est aussi très technique. Devant le but, il est capable de tout.

Un dernier mot à ajouter ?

Je veux dire surtout merci à mes coéquipiers pour cette saison, merci à QRM et merci à Actufoot pour cette interview.

Par Geoffrey Leplang

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟