Barrages L2-N1

5 choses à savoir sur Niort et Villefranche avant les barrages L2-N1

18/05/2021 à 15:27

Actufoot présente le contexte des barrage aller-retour entre Niort (18e de L2) et le FC Villefranche-Beaujolais (3e de N1) cette semaine.

FC Villefranche-Beaujolais

Une remontée fantastique

Dernier de National 1 après 14 journées, le FC Villefranche-Beaujolais est parvenu à accrocher le podium au terme d’une fabuleuse remontée. Avec 45 points glanés sur les 20 dernières journées (moyenne de 2,25 points par match), le club caladois est même revenu à seulement trois points du second, QRM, qui caracolait en tête toute la saison aux côtés de Bastia.

Un entraîneur expérimenté mais malheureux en barrages

C’est la troisième fois que Hervé Della Maggiore sera concerné par les barrages L2-N1 depuis leur retour lors de la saison 2017-2018. Le technicien, qui arrivait à chaque fois dans la peau du 18e de Ligue 2 avec Bourg-en-Bresse puis le Gazélec Ajaccio s’est incliné à deux reprises face à Grenoble puis contre Le Mans. Cette année, c’est dans la peau de l’outsider et dans une dynamique de résultats excellente qu’il s’avance face à Niort. De quoi connaître une meilleure issue ?

La 2e défense du championnat

Si Villefranche est loué par tous les observateurs pour la qualité de son jeu déployée notamment grâce à son trio du milieu Sergio-Blanc-Taufflieb, le club caladois s’est aussi construit une belle base défensive en 3-5-2. En termes de buts encaissés, seul Bastia, sacré champion, fait mieux avec 28 buts contre 29 pour les Rhodaniens.

Le meilleur latéral droit de National dans ses rangs

Elu meilleur latéral droit du championnat aux Trophées du National lundi soir, Rémi Bonenfant s’est imposé comme l’un des cadres inamovibles du dispositif du FCVB. Auteur de plusieurs prestations accomplies aussi bien défensivement qu’offensivement, il est à créditer de plusieurs passes décisives sur la phase retour. Un homme à surveiller du côté des Chamois.

Le capitaine out pour la confrontation aller-retour

Touché musculairement lors du large succès contre le SC Lyon (5-1), Kévin Renaut est forfait pour la double confrontation face à Niort. Un coup dur pour le capitaine et leader de défense, notamment très efficace dans le domaine aérien.

Chamois Niortais

Déjà 18es la saison dernière…

14e budget de Ligue 2 cette saison (environ 9 M€, selon Sportune), Niort n’a terminé qu’une seule fois dans le top 10 du championnat depuis sa remontée en deuxième division (5e en 2013-2014). Lors du dernier exercice arrêté à la 28e journée, les Chamois étaient 18es mais la LFP a décidé de ne pas procéder aux barrages face au 3e de National, Boulogne-sur-Mer à l’époque.

Mais jamais relégable cette saison jusqu’à la 38e journée !

Si le club de la Nièvre commence chaque saison avec l’ambition première de se maintenir, personne ne s’attendait à les voir terminer à cette place de barragiste il y a encore quelques semaines. En effet, les joueurs de Sébastien Desabre se sont retrouvés pour la première fois relégable à l’issue de la 38e journée. Leur défaite à domicile contre Guingamp (0-2) conjuguée notamment à la victoire in extremis de Caen les a propulsés directement en barrages. Dur.

Un exercice 2020/2021 qui avait très bien démarré

Avec 14 points pris sur 21 possibles lors des sept premiers matches, Niort a espéré, à l’image de Valentin Jacob dans nos colonnes, qu’il pourrait jouer autre chose que le maintien cette saison. « Il faut qu’on arrive à sortir de cette phrase, « Niort, c’est le maintien », et ne pas se dire qu’on n’est moins équipés que les autres. Si on a la possibilité de finir cinquième, on doit pouvoir se dire qu’on peut le faire » nous disait le milieu offensif qui ne sera d’ailleurs pas dans le groupe pour demain.

Une deuxième phase des plus compliquées

Avec seulement 16 points pris sur les matches retour contre 25 lors de la phase aller, les Chamois n’ont pas su se mettre suffisamment à l’abri et ainsi vivre une fin de saison plus sereine. Sur une série de huit matches sans le moindre succès (4 nuls, 4 défaites), leur dernière victoire remonte au 20 mars contre Toulouse (1-0).

Un buteur prolifique mais un capitaine suspendu

S’il y en a bien un qui n’a pas manqué sa saison à Niort, c’est Pape Ibnou Ba. Arrivé de l’Athlético Marseille (N3) l’été dernier, l’attaquant franco-sénégalais de 27 ans s’est très vite acclimaté au monde professionnel, en attestent ses statistiques (14 buts, 3 passes décisives). Il sera la principale menace pour le FC Villefranche-Beaujolais cette semaine. Capitaine des Chamois, le milieu Dylan Louiserre sera lui suspendu pour le match aller.

Où et quand voir les matches ?

Mercredi 19 mai 2021 à 19h sur beIN SPORTS 1 et Canal+ Sport
FC Villefranche-Beaujolais – Niort

Samedi 22 mai 2021 à 20h45 sur beIN SPORTS 2 et Canal+ Sport ou Canal+ Sport Week-end
Niort – Villefranche-Beaujolais