Équipe de France Euro

Didier Deschamps : « Plus on connaît de finales, plus les situations se répètent »

13/05/2021 à 15:16

À un mois de l'Euro 2020, le sélectionneur Didier Deschamps s'est livré à Nice-Matin. Dans cette interview, il aborde la finale de l'Euro 2016 et son rapport avec l'autorité.

Personne n’a oublié le traumatisme de l’Euro 2016. Cinq après le poteau de Gignac résonne toujours dans nos oreilles. Mais après cette défaite, les joueurs de l’équipe de France et Didier Deschamps en sont sortis plus forts. Dans une interview accordée à Nice-Matin, l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille a même avoué que cet échec leur a permis de mieux aborder la finale de la Coupe du Monde : « Cela nous a servi deux ans après, surtout pour mieux gérer l’événement qu’est une finale de grande compétition. Le côté émotionnel est important : plus on connaît des finales, plus les situations se répètent. C’est surtout important pour désacraliser l’événement même si c’est difficile, parce que ça reste le top du top. »

« Ils savent bien que c’est moi qui décide »

Exigeant, rigoureux, intransigeant… Voici les adjectifs qu’on entend souvent pour qualifier Didier Deschamps. Mais qu’en est il réellement ? Le sélectionneur de l’équipe de France est revenu sur rapport à l’autorité et de sa relation avec ses protégés : « La proximité n’empêche pas le respect et l’autorité. Ils savent bien que c’est moi qui décide. L’essentiel pour moi est d’avoir une relation de confiance. Je ne leur donne pas de conseils mais mon avis. Je vois ensuite comment ils réagissent. Il faut peut-être plus de proximité parce que la notion affective est plus importante. Cette génération est davantage en demande. »