Info Actufoot

Foot Amateur : inéluctable, la saison blanche officialisée par la FFF

24/03/2021 à 16:42

Après plusieurs semaines d'attente, les clubs amateurs régionaux et départementaux sont désormais fixés. La saison 2020/2021 ne reprendra pas en raison de la situation sanitaire trop difficile.

C’est une décision difficile mais devenue inéluctable qu’a pris le Comité Exécutif de la FFF. En effet, ce mercredi 24 mars 2021 restera comme la date de fin de cette saison sportive pour le foot amateur. Les championnats régionaux et départementaux sont définitivement arrêtés. Aucun classement ne sera retenu. Il n’y aura donc ni accession, ni relégation dans ces divisions. En revanche, le National 2 et la D2 Féminine restent seulement suspendus. La FFF se laisse donc plus de temps, « jusqu’à fin avril maximum », nous indique une source proche de la FFF, pour choisir la suite à donner à ces deux divisions qui ont failli reprendre il y a un mois avant le volte face du Gouvernement. C’est ce dernier qui donnera l’autorisation ou non de reprendre.

Après l’annonce de l’arrêt des compétitions le 28 octobre, à la suite au deuxième confinement décrété par les autorités, les tentatives de reprise ont été nombreuses mais n’ont jamais abouti. Début décembre, les clubs ont eu l’autorisation de reprendre les entraînements sans contact et dans le respect du couvre feu (20h, puis 18h et enfin 19h). A ce moment-là, les instances du football se projetaient même sur une reprise des compétitions courant janvier avec un nouveau format.

La Coupe de France, espoir de sortie de crise du foot amateur

La compétition nationale, avec près de 250 clubs amateurs encore en lice, a eu l’autorisation de reprendre mi-janvier. Une annonce en signe d’espoir. Soumis à un protocole très strict, les clubs encore engagés ont pu retrouver la compétition et les entraînements en semaine avec dérogation au couvre feu, malgré une semaine de flou sur ce dernier point. Puis est venu le temps de l’annonce de reprise du National 2 et de la D2 Féminine, les 18 et 19 février. Le Ministère des Sports a en effet décidé d’accorder des dérogations à ces deux championnats. Heureux, les équipes concernées ont donc poursuivi l’entraînement avec enfin un objectif clair. « C’est difficile de s’entraîner sans objectif de match en fin de semaine », commentaient les acteurs.

En N2, la condition pour une reprise le 13 mars était que tous les matchs en retard soient disputés. Ainsi six matchs ont été joués le week-end des 27 et 28 février. Objectif : rentrer dans la première partie de tableau pour assurer son maintien et jouer l’accession en National. A l’issue de la phase aller, les poules devaient en effet êtres divisées en deux : une d’accession et une de maintien.

Volte-face des autorités début mars

Mais le Gouvernement a changé de cap quelques jours plus tard. L’autorisation de reprise au titre de compétitions de haut-niveau, en raison du nombre de joueurs sous contrats, a été retirée subitement le 3 mars. « Dans le contexte du moment où 20 départements sont sous une vigilance extrême et que le Gouvernement fait tout pour repousser un confinement, il est malheureusement impossible d’envisager aujourd’hui une reprise des divisions amateures ou semi-professionnelles », nous rétorquait le Ministère des Sports.

Plus le temps passait, plus l’espoir de retrouver la compétition s’amenuisait. Et c’est donc fatalement aujourd’hui que tombe la décision de mettre un terme à la saison 2020/2021.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟