Projet Super Ligue

Ligue fermée : 12 clubs européens préparent l’assaut, l’UEFA et les ligues réagissent

18/04/2021 à 18:06

Douze clubs, parmi les plus importants d'Europe, ont la volonté de créer une Super Ligue Européenne. L'UEFA et les ligues domestiques continuent de s'y opposer farouchement et les sanctions qui planent sont immenses.

Alors que l’UEFA doit valider ce lundi son nouveau format pour la C1 à compter de 2024, l’instance européenne se heurte à douze mastodontes européens qui projettent de créer une Super Ligue fermée. Si le projet ne date pas d’aujourd’hui, il semble s’affiner, se préciser ce dimanche, comme révélé par le New York Times. Trois clubs espagnols (Real Madrid, Barcelone, Atletico Madrid), six écuries anglaises (Manchester City, Manchester United, Chelsea, Arsenal, Liverpool et Tottenham) et trois formations italiennes (Inter Milan, Juventus, AC Milan) se sont associées et se déclarent prêtes à s’émanciper de l’institution dirigée par Aleksandr Ceferin.

Le Bayern Munich et le PSG ne veulent pas être de la partie

Adversaires en quart de finale de C1, le PSG et le Bayern Munich tireraient cette fois-ci dans le même sens en se mettant volontairement à l’écart. Il faut dire que les sanctions qui planent sur les participants à la Super Ligue ont de quoi en effrayer plus d’un : ils seront bannis de toutes compétitions qu’elles soient domestiques, européennes ou continentales. Les joueurs qui y prendront part ne pourront plus défendre les couleurs de leur équipe nationale. C’est ce qu’a annoncé l’UEFA dans un communiqué co-rédigé avec les Fédérations anglaise, espagnole et italienne et les ligues de ces pays. Elle remercie par ailleurs « notamment les clubs français et allemands qui ont refusé de rejoindre le projet » et « appelle tous les amoureux de foot, supporters et politiciens à la rejoindre dans son combat contre un projet destiné à servir l’intérêt personnel d’un petit nombre. »

Join par RMC Sport, l’Elysée a « salué la position des clubs français » de « refuser de participer à un projet de Superleague menaçant le principe de solidartié et le mérite sportif », précisant qu’elle soutiendra toutes les démarches de la LFP, de la FFF, l’UEFA et de la FIFA.