Quantcast

Sponsorisé

News

8 février | 0h00

Nicolas Lamacq (Vigneux) : "Il ne manquait pas grand chose pour égaliser..."

Buteur lors de cette rencontre de "gala" face au Stade Lavallois avec l'ES Vigneux, Nicolas Lamacq n'aura pu empêcher l'élimination du pensionnaire de R2 en Coupe de France...

5 min.

Sponsorisé

Buteur lors de cette rencontre de "gala" face au Stade Lavallois avec l'ES Vigneux, Nicolas Lamacq n'aura pu empêcher l'élimination du pensionnaire de R2 en Coupe de France...

Buteurs : Lamacq (84′) / Taha (44′), Toufiqui (61′)

La fête aurait pu être tout autre ce samedi lors de ce 6eme tour de Coupe de France disputé entre l’ES Vigneux et Laval. Avec des supporters qui s’étaient organisés pour pouvoir donner de la voix et de la force à leurs joueurs, l’ambiance était au rendez-vous dès le coup d’envoi : « On avait hâte de jouer ce match car en étant amateur, on a pu reprendre difficilement les séances et se préparer pour jouer une nationale, c’est magnifique. Nos supporters nous ont poussés et ont vécu ce match jusque bout. C’était très sympa et c’est aussi pour ces mecs qu’on se donne à fond, ils nous ont portés jusqu’au bout en plus de tous les bénévoles. Franchement ce match aurait été différent sans tout ce monde qui nous ont portés jusqu’au coup de sifflet final. » Une rencontre où les partenaires de Nicolas Lamacq ont réussi à mettre en danger malgré un adversaire dont il reconnaît les qualités : « Laval était supérieur, il n’y a rien à dire là-dessus mais on a su sur quelques ballons les mettre en difficulté et il n’a pas manqué grand chose pour qu’on puisse les emmener aux pénaltys ! »

Un manque de rythme fatal

Avec beaucoup de vent et avec deux buts dans l’escarcelle à remonter, la reprise en compétition officielle n’a pas été de tout repos pour les joueurs de Laurent Marsac, habitué aux joutes de la R2. « C’était quand même très dur ! A la mi-temps, nous étions fatigués et c’est la tête qui a pris le relai très rapidement. Défendre ensemble avec un block compact nous a permis de faire des efforts réfléchis et garder un peu d’énergie pour finir le match. Il a nous manqué plus de séances que de temps dans le match pour égaliser. Au vu du match, avec une saison complète, on aurait su pousser jusqu’à la fin comme on l’a fait sur les tours précédents. »

Vigneux a réduit la marque et sort avec les honneurs

Buteur d’un jour, Nicolas Lamacq était forcément satisfait malgré l’élimination de ses troupes : « Il arrive un peu tard mais il aurait pu être décisif. On avait dix minutes pour égaliser, il ne manquait pas grand chose, de la lucidité et un peu de jambes… Ils ont fait tourner sans mettre trop de rythme et on savait ce qui nous attendait. A chaque fois que l’on a pu sortir pour faire le pressing, ils arrivaient à se procurer une grosse occasion en trois passes. On a fait en sorte de pouvoir les mettre en difficulté sur la fin de match en essayant d’égaliser par tous les moyens. » Enfin même s’il exprime de la fierté et des regrets sur la dernière occasion, le rêve en Coupe de France s’arrête là. Les joueurs de l’ES Vigneux-de-Bretagne vont devoir se remettre au travail dans le cas d’une potentielle reprise…

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :