Quantcast

Sponsorisé

News

2 décembre | 0h00

Nicolas Raynaud (Valbonne) "En France, le sport n'est pas assez considéré !"

Au lendemain de la reprise des entraînements pour les jeunes, Nicolas Raynaud, entraîneur des U15 R de l'US Valbonne a répondu aux questions.

5 min.
RAYNAUD

Sponsorisé

Au lendemain de la reprise des entraînements pour les jeunes, Nicolas Raynaud, entraîneur des U15 R de l'US Valbonne a répondu aux questions avec encore un avis bien tranché.

Nicolas, comment s’est déroulée la reprise des entraînements ?

On a repris hier et ça s’est bien passée, quasiment tout le groupe était présent.Avec Baptiste Cambrea, on a pris la température des joueurs, et aussi le temps d’expliquer les consignes sanitaires, ainsi que le déroulement des séances sans opposition et sans contact. En ce qui concerne l’organisation du club, on a décidé de laisser notre créneau u15 du lundi pour une autre équipe afin que celle-ci bénéficie d’un temps d’entraînement conforme à ce que le club attend. Le couvre feu gêne considérablement les équipes u17, u19 et seniors, donc on s’adapte…

Qu’est-ce qu’il y a de nouveau dans les séances ?

On va s’attacher à faire travailler nos joueurs sur le plan technique et tactique. Les séances sont moins sympas pour eux mais intéressantes pour nous. On va travailler l’aspect tactique avec des arrêts fréquents afin qu’ils progressent.En tant qu’éducateur on se doit de s’adapter, même si je peux que les décisions prises par le gouvernement sont grotesques voire ridicules.

Quand envisagez-vous un retour à la compétition ?

La compétition est de toute façon faussée. Si le championnat reprend en janvier, après un temps de préparation physique de 3 semaines, on va se retrouver fin janvier début février… À savoir si on se dirige vers des playoffs, ou finir la saison en jouant n’importe quand. On laisse ça aux politiques même si je regrette que les éducateurs et les clubs ne se manifestent pas plus pour faire entendre notre ras le bol. En France, le sport n’est pas assez considéré !

Le sport n’est pas considéré ? Que voulez-vous dire par là ?

Beaucoup de pays en Europe font classe le matin et sport l’après-midi. Les sportifs peuvent obtenir des bourses, ce qui n’est pas le cas en France. Le sport scolaire est dévalorisé, l’UNSS n’existe plus. Aujourd’hui les mesures guignolesques du gouvernement nous privent de sport en général et de loisir. Mais les métros sont ouverts ! Le sport est la première activité à être stoppée car jugée non importante. Nos joueurs sont autorisés à aller à l’école, au collège en bus, s’entassent dans des classes, mangent à la cantine mais n’ont pas le droit d’aller au foot ou au judo. Je suis éducateur sportif, j’ai travaillé dans des écoles où on demande de mettre moins d’objectifs dans nos séances. J’ai vu des installations indignes ou inexistantes sans que les dirigeants des communes s’en indignent. C’est inquiétant pour nos jeunes. Les accès des stades municipaux sont fermés en dehors des heures d’ouvertures des différents clubs qui l’utilisent. Beaucoup de choses ne vont pas dans le bon sens. Et ce n’est certainement pas fini !

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :