Quantcast

Sponsorisé

News

18 janvier | 9h29

OL-OM, nouvelle guerre en vue ?

D'après l'Equipe, l'OM aurait décidé tardivement de ne pas se rendre devant le CNOSF afin de rejouer le OL-OM lors d'une fenêtre internationale qui concernera deux joueurs majeurs de son adversaire.

LIGUE 1

Alors que le mercato bat son plein, on en avait presque oublié que l'OL et l'OM doivent encore s'affronter à une date qui n'a toujours pas été fixée. Mais qui pourrait l'être bientôt. En effet, le club phocéen, débouté par la FFF concernant ses réclamations sur les décisions de la Commission de Discipline de la LFP, s'est résigné à porter l'affaire devant le CNOSF. Ce qui signifie qu'il a acté le "rematch". Maintenant, reste à déterminer la date de la rencontre et les créneaux libres ne sont pas nombreux notamment en février avec le retour des Coupes d'Europe (Europa League pour Lyon, Conference League pour Marseille). Si la direction marseillais avait décidé plus tôt de ne pas utiliser sa dernière voie de recours, l'Olympico aurait pu être placé ce mercredi en même temps que d'autres matches en retard reportés pour cause de Covid. A Lyon, on soupçonne Pablo Longoria et les dirigeants d'avoir volontairement laissé traîné afin de pouvoir jouer le 26 janvier ou le 2 février prochain. Mais pourquoi ? Parce que les Rhodaniens seront amputés de deux joueurs majeurs, Lucas Paqueta et Bruno Guimaraes, puisque ces dates se situent dans une fenêtre internationale et que les Brésiliens ont de fortes chances d'être retenus avec le Brésil.

La Ligue attentive

Comme Gerson côté marseillais et Konrad de la Fuente (USA) qui ont cependant une influence bien moindre dans le jeu marseillais. D'après l'Equipe, l'OL ne souhaite pas jouer pendant la période internationale et n'aurait pas apprécié l'attitude de l'OM jusqu'à présent. Sur la Canebière, on dément évidemment cette hypothèse remontée également jusqu'aux oreilles de la Ligue. Cette dernière aurait aussi des doutes sur la stratégie olympienne et il n'est pas garanti qu'elle fasse rejouer de sitôt ce OL-OM arrêté à cause d'un jet de bouteille sur Dimitri Payet après seulement quelques minutes de jeu fin novembre.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé