Quantcast
News

11 mars | 12h08

Pascal Dupraz : "On ne peut pas se retourner tant que la ligne n'est pas franchie"

A moins de 24 heures du déplacement à Lille, l'entraîneur Pascal Dupraz est revenu sur l'actualité chaude de l'ASSE.

LIGUE 1 ASSE ASSE L2

Les principales déclarations de Pascal Dupraz avant le déplacement à Lille

Le point sur l'effectif

"Nous avons 5 blessés, Hamouma, Gnagnon, Neyou aux quadris, Sow et Crivelli en réathlétisation, Mangala est suspendu"

Le match contre Lille

"On est déjà plongé sur ce joli match face au champion de France qui vient de mettre une "tatouille" à Clermont et qui va défendre les dernières chances françaises en Ligue des Champions. Je ne m'occupe pas du LOSC donc je ne sais pas s'ils auront la tête à leur match contre Chelsea. Nous, on voudra mourir sur le terrain et montrer que notre équipe se redresse. C'est important d'être dans la continuité. Si les joueurs avaient la pression contre Metz, je suis sûr qu'ils l'auront contre Lille. En tous cas, on va essayer de trouver des subterfuges pour qu'ils aient la même pression. Pour que ça sente bon, il faut gagner encore 5 fois."

"En face, c'est le champion de France en titre, c'est une très belle équipe et en plus, ils ont changé la pelouse. On craint tout le monde et personne. Le classement nous est défavorable, mais il faut jouer les matchs."

L'objectif maintien

"C'est un sprint. Il reste 11 matchs, et on ne peut pas se retourner tant que la ligne n'est pas franchie. J'ai vu une mi-temps où j'ai trouvé les garçons sclérosés, contre Nantes. Depuis, ils ont de vraies attitudes et il y a du monde qui revient au stade. Ce n'est pas parfait mais c'est vivant."

L'état d'esprit de son groupe

"J'ai prévenu que les joueurs que je n'accepterais pas qu'ils entravent la bonne marche du groupe en ne jouant pas. Quand les joueurs ont compris que c'était une bonne chose de jouer en réserve, ce sont de bonnes attitudes. A partir du moment où les joueurs sont investis en réserve et qu'ils ne sont pas trop nombreux pour ne pas casser le travail de la formation. Trauco revient dans le groupe par exemple."

Ses convictions tactiques

"Je suis attaché à des principes de vie, à ma femme, à l'ASSE, mais pas au 3-5-2. Si j'avais tout l'effectif à disposition, je me poserais la question du système de jeu."

La rumeur Cabella

"Tout se fait de manière collégiale et aucune des 4 personnes n'a évoqué avec les autres qu'il était de bon ton de recruter un joueur supplémentaire. Je suis le plus petit des 4 par la taille et par la hiérarchie. Je l'ai perdu de vue, mais quand Cabella était en France, c'était un bon joueur, un électron libre."

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :