Interviews

21 juillet | 15h17

P. Grandjean : « L’école de foot ? La moitié de notre effectif »

Deuxième club du Val-de-Marne en termes de licenciés (1018) en 2020-2021, Maisons-Alfort connaît une forte baisse d'adhérents. A l'occasion de la sortie de notre dossier licenciés, nous avons échangé avec son président Patrick Grandjean. Il nous parle de la politique menée et de l'organisation qu'il faut dans un club aussi grand.

Licences LICENCIÉS Ile-de-France Ligue Paris Ile-de-France Val-de-Marne Maisons-Alfort

Avez-vous pu mesurer l'impact de la crise sanitaire sur le nombre de vos adhérents ?

Cette saison nous avons eu environ 250 licenciés de moins probablement à cause de la crise sanitaire. Nous sommes plutôt sur un effectif de 1200 ces dernières saisons. Nous pensons que cette dynamique est liée au développement de l’offre que nous proposons qui va des 6 ans aux plus de 45 ans en passant par le Futsal et le Championnat du Dimanche Matin (CDM). Sans oublier bien sûr notre section féminine encore en plein essor qui va elle aussi de l’école de foot aux séniors.

Depuis maintenant 15 ans, vous avez une politique volontaire axée sur la formation des jeunes. Pouvez-vous nous en parler un peu plus ?

Nous insistons pour que tous les jeunes du club puissent bénéficier de 2 à 3 séances hebdomadaires minimum en dehors des matchs. L’école de foot (6/12 ans) représente près de la moitié de notre effectif. Notre volonté est de proposer une vraie vie sociale pour les jeunes du club.

Avec 30 équipes encadrées par 40 éducateurs/éducatrices et 75 dirigeants (dont 15 dirigeantes), comment arrivez-vous à gérer tout ça ?

Nous avons actuellement 32 équipes. L’organisation est peut-être parfois difficile et demande une rigueur constante. Elle repose en grande partie sur la motivation permanente des dirigeants(es) et éducateurs(trices) qui sont, c’est vrai, de plus en plus difficiles à trouver.

Quels sont les qualités que vous recherchez principalement chez vos licenciés ?

Nous cherchons avant tout des gens répondant à un esprit de convivialité, d’amitié et de camaraderie s’inscrivant dans un projet collectif.


"Hormis la compétition, les jeunes ont pu bénéficier de leurs séances toute l’année."

Patrick Grandjean, président du FC Maisons-Alfort

Comment le club arrive à dénicher les futurs licenciés du club ?

Le bouche à oreille fonctionne à plein régime ainsi que le contact permanent avec le milieu scolaire et les actions sportives et de loisirs menées par la ville dans le cadre de sa politique de prévention.

Qu'avez-vous mis en place pour vos licenciés durant ce contexte sanitaire compliqué ?

Comme tous, nous nous sommes adaptés. Nous avons pu assurer la poursuite permanente des entrainements, sauf en novembre, pour toutes les catégories en réduisant le nombre de séances hebdomadaires. Hormis la compétition, les jeunes ont pu bénéficier de leurs séances toute l’année.

Quels sont les objectifs pour la saison prochaine ?

Avant tout nous espérons comme tout le monde une reprise normale. En ce qui concerne l’effectif, nous espérons retrouver nos 1200 licenciés. Pour les résultats de nos équipes fanions, nous espérons qu’ils soient les meilleurs possibles sans en faire une obsession. Encore une fois l’état d’esprit sera primordial car cette saison nous partons un peu dans l’inconnu.