Interviews

2 juillet | 0h00

Pierre Talmont (VOC) : "Les ambitions sont claires"

Pierre Talmont, arrivé sur le banc cet été en provenance de la Saint-Colomban/Locminé sur le banc du Vannes OC (N2), s'exprime sur ses ambitions personnelles et évoque également celles du club.

7 min.
NATIONAL 2

Pierre Talmont, arrivé sur le banc cet été en provenance de la Saint Colomban Locminé sur le banc du Vannes OC (N2), s'exprime sur ses ambitions personnelles et évoque également celles du club !

Pierre, êtes vous satisfait du recrutement ?

Oui, on est à 90% de l’effectif au complet. Par rapport à la saison d’avant, on a gardé sept joueurs sur 24 ce qui correspond à 30% environ. On repart sur un nouveau cycle et j’estime que le club a perdu un an suite au recrutement de l’ancien directeur sportif de Vannes, Pierre L’Hotellier. Cette année, on a axé notre mercato avec une vision régionale et quelques éléments expérimentés (Sébastien Persico…), évoluant en dehors de notre région mais connaissant bien la division, nous ont également rejoint. Ils auront, notamment, pour mission d’encadrer des jeunes joueurs qui vont pour certains découvrir ce niveau.

Votre philosophie est similaire à celle que vous aviez à Locminé, non ?

A Locminé, c’est aussi c’est ce que je voulais ! Une jeune mais pas inexpérimentée, avec une identité marquée et des joueurs qui sont attachés au club. Mettre en valeur l’humain quoi ! Maxime Ray, le président, m’a donné carte blanche à ce niveau ! On a repris il y a une semaine et c’est clair que le cadre est posé. Les joueurs ont appris à me connaître ainsi que mon staff, on a une méthode différente de l’an dernier pour certains. Il faut créer un groupe, rapidement, mais je ne m’inquiète pas parce que les joueurs sont à l’écoute et travailleurs. Ce qui va prendre un peu plus de temps, ce sont les repères communs dans le jeu afin de pouvoir définir une organisation dans laquelle les joueurs se sentent le mieux.

Pour vous, il y a donc tout à faire ?

Les joueurs, je les ai choisis et on ne les a pas choisi à ma place. Je suis persuadé qu’ils vont se fondre rapidement dans l’effectif. Ça ne me fait pas peur parce que je suis le « maître à bord » et je suis à la tête d’un groupe qui entremêle expérience et jeunesse. Ce que je peux dire, c’est qu’au bout d’une semaine, le groupe vit bien mais on verra vraiment les premiers effets lors des matches amicaux. Ces oppositions nous permettront de dégager rapidement un onze type. C’est Saint-Malo, une équipe qui a beaucoup changé aussi, qui nous attend le 10 juillet, le début d’une liste de six rencontres amicales pour se jauger avant le coup d’envoi des hostilités.

Quelles ambitions se dégagent à ce stade des événements ?

Celles de de jouer le haut de tableau ! Elles sont claires et le club ne s’en cache pas. Vannes n’a pas sa place dans les profondeurs du classement et a une histoire derrière. On a le fonctionnement d’une équipe de N1 donc on se doit de jouer, à minima, la première partie de classement. On ne sera pas là pour jouer le maintien dans une poule qui s’annonce encore une fois relevée (Chartres, Fleury, Saint-Malo) avec plusieurs équipes qui peuvent prétendre à être dans le haut du panier. C’est excitant pour nous, les supporters à qui on espère redonner très vite du plaisir. J’ai en plus de ça la confiance de mes dirigeants et je suis focalisé à 100% sur le sportif. Ce challenge peut également me permettre de voir si ma technique est transposable en N2. A Vannes, je vais avoir des joueurs à ma disposition, ce qui risque de me changer du rythme de la N3 !

Le Vannes OC reprend ses quartiers au centre sportif du Pérenno

Crédit photo : VOC / O.Sainty