Quantcast

Sponsorisé

News

18 septembre | 11h30

Pour l’US Lusitanos, l’appétit vient en mangeant

En confiance après ses deux victoires de suite, le club de Saint-Maur qui n’est plus qu’à deux petits points du podium, a bien l'intention de poursuivre sa série. Face à lui, il retrouve une équipe de l’ESSG new look après la démission de Didier Caignard en début de semaine.

NATIONAL 2 N2 B ENTENTE SSG ENTENTE SSG N2 US Lusitanos US Lusitanos N2

Sponsorisé

Pour sa première sans Didier Caignard a sa tête, l’Entente Sannois-Saint-Gratien, qui n’a toujours pas nommé de nouvel entraîneur, n’aura pas la tâche facile ce samedi à l’occasion de la septième journée du championnat. En déplacement dans le Val-de-Marne, l’équipe qui occupe pour le moment l'avant-dernière place du classement va défier à Chéron un US Lusitanos très en forme. De retour au premier plan après un début de saison timide, les troupes d’Aderito Moreira sont de retour, et elles ont bien l'intention de rester le plus haut possible au classement. Après trois prestations de qualité face à Beauvais, Metz et Schiltigheim, les coéquipiers du capitaine Walter Viegas veulent enfoncer le clou face à l’ESSG afin d’aller titiller dans un premier temps le Paris 13 Atletico, avant de penser au leader Fleury. Toutefois, ils devront faire pour ce match sans Franck Betra, actuel meilleur buteur du club avec trois buts. Pour prendre le relais, les Val-de-Marnais pourront compter sur le jeune Issiaka Karamoko mais aussi sur Mickaël Latour de retour en fin de match la semaine dernière après une absence de deux semaines.

Du côté de l’ESSG, il va falloir faire sans le coach Caignard et espérer un déclic suite au coup de tonnerre du début de semaine. Complètement dépassée par Fleury, la défense devra se rassurer, à commencer par le portier Will Matimbou. Mais plus qu’un secteur, c’est bel et bien un problème global que l’on retrouve actuellement dans le club Val-d’Oisien. Muets depuis trois rencontres, les attaquants sont fortement attendus au rendez-vous comme Louckmane Ouedraogo et Yacine Bousnina. Aux recrues de montrer également à leur ex-coach qu’il s’est trompé en disant qu’il avait réalisé un mauvais casting durant le mercato. En réalité c’est l’équipe au complet qui doit faire mieux et qui à des choses à se faire pardonner. Même si on sait que cela ne sera pas facile du côté de Saint-Maur, les joueurs de l’ESSG doivent au moins montrer sur le terrain un état d’esprit qui prouve qu’ils ont encore de belles choses à espérer cette saison. Dans un premier temps, cela passe par un bon résultat afin de sortir de la zone rouge et commencer à respirer un peu mieux.

Crédit Photo Une : US Lusitanos

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :