Quantcast

Sponsorisé

News

13 octobre | 10h35

Quand Hilton se trompe sur les stats

Après sa sortie sur le départ d'Andy Delort, Actufoot a analysé les statistiques des deux équipes depuis 2011 et son arrivée au MHSC.

LIGUE 1 MHSC OGC NICE OGC NICE L1 MHSC L1 Andy Delort Vitorino Hilton

Hier, Vitorino Hilton était l'invité de France Bleu Hérault après la fin de sa carrière avec le MHSC. L'ancien capitaine a notamment pris le temps d'évoquer le cas Delort qui s'est engagé avec l'OGC Nice, cet été.

Si Vitorino Hilton a annoncé mettre fin à sa carrière professionnelle et a été salué par tous les supporters héraultais, Andy Delort a rejoint l'OGC Nice mais a entraîné la colère de la communauté montpelliéraine. Et son ancien capitaine n'a pas été tendre avec lui sur le sujet en estimant que le MHSC a terminé à une meilleure place que le Gym la plupart du temps.

"Côté supporter, tu as un joueur qui fait des déclarations qu’il veut rester au club et qui ne reste pas, c’est normal que les supporters ne soient pas contents. J’étais surpris car le départ de Gaétan était prévu. Quand j’ai annoncé ma retraite, il m’a appelé pour me féliciter pour ma carrière et il m’avait dit qu’il avait des propositions et qu’il voulait partir. Andy, avec tout ce que le club lui a proposé comme le brassard, et au final, il part, ce n’est pas bon pour lui. Quand on a des joueurs avec son talent, on souhaite qu’il reste avec nous parce qu’il fait du bien pour l’équipe. Je lui aurais dit de rester au club si j’avais été là. Après il faut voir la proposition financière et le projet de carrière qu’il a eu. Il part à Nice, ce n’est pas l’OM, Lyon ou le PSG. Tu regardes Nice depuis plusieurs années, on finit devant eux quasiment à chaque fois."

Pas si vrai que ça...

Évidemment, Actufoot a donc pris le temps d'aller analyser les classements des dernières saisons en Ligue 1. Et c'est là qu'on se rend compte qu'il se trompe en partie. Lors de son arrivée au MHSC en 2011, le club était à son prime et vivait ses meilleures années tandis que le Gym était une équipe de bas de tableau. Cette même année le MHSC a été sacrée champion de France alors que Nice se battait pour le maintien.

C'est à partir de 2013 que la donne va changer avec l'arrivée de Claude Puel sur le banc des Aiglons. Un nouvel élan qui va permettre aux Aiglons d'accrocher une place qualificative pour la Ligue Europa pendant que Montpellier finissait 9e. Si le MHSC termine devant les deux saisons suivantes (15e et 7e), c'est bien l'OGC Nice qui domine les débats depuis cinq saisons.

Depuis la saison 2015-2016, le Gym a terminé 4 fois devant son homologue Héraultais. Une année magnifique avec Ben Arfa quand Montpellier jouait dans la deuxième partie de tableau puis l'exploit de la 3e place sous l'ère Favre alors que le MHSC terminait 15e... Si en 2019, c'est bien les coéquipiers d'Hilton qui termine devant, seuls 3 points séparent les deux équipes. La deuxième saison de Vieira est plutôt positive avec une 5e place synonyme d'Europa League avant une année plus mitigée à la 9e place.

L'Europe à Montpellier ?

Lors de son arrivée à Nice, Andy Delort avait émis son souhait de jouer la Coupe d'Europe avec l'OGC Nice. Une chance qu'il n'a pas eue à Montpellier puisque le MHSC n'a plus connu les compétitions européennes depuis la saison 2012-2013 après son titre de champion. De son côté, Nice a vécu quatre campagnes depuis 2013. Une première face à Limassol en barrages qui a vu les Niçois s'inclinaient avant une belle première aventure en 2016-2017.

S'ensuit un passage par les barrages de la Ligue des Champions avec l'élimination de l'Ajax Amsterdam avant de buter sur le Napoli. Cette même année, les Rouge et Noir ont passé les poules avant d'être éliminé par le Lokomotiv Moscou. La saison dernière, les Aiglons se retrouvaient encore en phases de poules même si la campagne reste à oublier. En tout cas, en analysant les statistiques, l'ancien capitaine du MHSC s'est peut-être un peu trop avancé avant de parler.