Interviews

21 juillet | 14h45

R. Monrose : « On refuse des enfants, on manque d’espace »

A l'occasion du dossier sur les licenciés, Actufoot a rencontré Raphaël Monrose, président de l'Evry Football Club. Malgré une forte baisse d'adhérents en raison de la crise sanitaire, le club de l'Essonne s'attend à un retour rapide à la normale.

Licences LICENCIÉS Ile-de-France Ligue Paris Ile-de-France Essonne Evry

Avec 953 licenciés, vous êtes le deuxième club d’Essonne qui compte le plus de licenciés. Quelle analyse faites-vous de cette bonne dynamique ?

C’est parce que l’on travaille bien et Évry est une ville avec beaucoup d’enfants, de jeunes donc on essaye de travailler avec eux. Il y a un suivi à tous les niveaux et même du niveau scolaire avec un contrôle des comportements et des notes à l’école. Nous sommes en contact avec les collèges donc lorsque ça se passe mal, les professeurs et les proviseurs nous en font part.

Fondé en 2012 d’une fusion entre l’AS Évry Essonne et la Ville d'Évry Sport Club, l’Évry FC est un club récent d’Essonne. Comment fait le club pour évoluer chaque année ?

On intègre les jeunes de la ville dans le club pour avoir du renouvellement et faire quelque chose avec eux. On essaye d’apporter du sang neuf au fur et à mesure de façon à ce que les enfants se comprennent entre eux.

Quelles sont les qualités principales que vous recherchez chez vos licenciés ?

On ne cherche rien de particulier chez nos licenciés. Pour beaucoup, ils viennent au club parce que leurs amis y sont. Peu importe d’où ils viennent, on prend tout le monde et on essaye de leur apporter un plus à tous.

"Avec le Covid et le couvre-feu, on a connu une baisse au niveau des licenciés mais ça va vite reprendre"

Raphaël Monrose, président de l'Evry Football Club

Comment le club arrive-t-il à dénicher les futurs licenciés du club ?

Ils viennent d’eux même. D’ailleurs, on a une demande énorme et parfois, on est amené à refuser des enfants parce qu’on manque d’espace pour les entraîner tous les jours. L’année dernière, on était quasiment à 1200 licenciés. Avec le Covid et le couvre-feu, on a connu une baisse au niveau des licenciés mais ça va vite reprendre. A l’heure actuelle, les inscriptions ont commencé au début de semaine et on est déjà à une cinquantaine de licenciés.

Au vu de la situation sanitaire actuelle, avez-vous mis en place des choses pour vos licenciés ?

Nos éducateurs sont briefés régulièrement et font passer le message aux enfants. Les gestes barrières, c’est difficile de les faire respecter chez les enfants mais on fait le maximum avec des gels hydroalcooliques partout afin qu’ils puissent se laver les mains quand ils veulent. On leur a vendu aussi des gourdes avec leurs noms dessus de façon à ce chaque enfant puisse boire dans sa gourde pour ne pas propager le virus.

Quels sont les objectifs pour la saison prochaine ?

Les objectifs sont de faire le mieux possible. On souhaite que nos joueurs s’épanouissent et progressent au sein du club. On veut que tout le monde se sente bien chez nous. Les résultats viendront tout seuls.