Quantcast

Sponsorisé

News

29 septembre | 11h38

RC Nilvange-AS Nancy Lorraine, c'est David contre Goliath !

Lors du tirage du 5e tour de Coupe de France en région Grand Est, le RC Nilvange, pensionnaire de D2, a eu l'agréable surprise de tomber sur l'AS Nancy Lorraine. Actufoot s'est entretenu avec le président et l'entraîneur d'une structure mosellane forcément ravie mais déjà à pied d'oeuvre pour accueillir les pros de l'ASNL... (Photo : RC Nilvange).

COUPE DE FRANCE

Sponsorisé

Affiche complètement déséquilibrée sur le papier pour le 5e tour de Coupe de France en région Grand Est. Le RC Nilvange, formation de D2 Moselle, aura l'honneur de se frotter à l'historique club de l'AS Nancy Lorraine, descendu cette saison en National pour la première fois de son histoire. Le président mosellan, Romain Hunet, et l'entraîneur de l'équipe sénior, Yalcin Yildiz, ont fait part de leur réaction au micro d'Actufoot.

Une fête à l'organisation complexe

Le président du RC Nilvange était présent lors du tirage et a vu de ses yeux le nom de l'ASNL s'afficher pour affronter son club. Lui, le supporter du rival messin ne cache pas sa satisfaction. "C'est magnifique, il n'y a pas d'autre mot, rien que d'arriver au 5e tour de Coupe de France c'est quelque chose pour un club de D2. Mais en plus lorsque vous tombez sur l'AS Nancy Lorraine, la fête est encore plus belle."

En revanche l'organisation de cette rencontre est un sujet bien plus compliqué pour la formation nilvangeoise, au niveau des infrastructures mais aussi sur l'aspect financier. "Ecoutez, ça va être le gros sujet de ces prochains jours. Le club adverse exige quand même pas mal de choses qui, pour un club amateur, d'un point de vue logistique est impossible à assumer. Donc je suis entré en relation avec la mairie, la Fédération et nous allons voir dans les prochains jours ce qu'on va pouvoir faire." En effet, recevoir un club de ce standing demande certaines exigences inhabituelles pour un club de District. "Il faut des dispositifs de CRS, il faut beaucoup de choses, à l'heure actuelle ce n'est pas possible pour nous. Dans un premier temps nous allons voir avec la Fédération si notre terrain est susceptible d'accueillir le match. Et si le cas échéant nous ferons la demande auprès de la mairie pour un dispositif de forces de l'ordre. Mais vous vous doutez bien que si je peux faire accueillir la rencontre dans notre stade, je vais le faire !"

Les retombées d'un tel match sont forcément importantes et vont réjouir de nombreuses personnes qu'il s'agisse des supporters, habitants ou encore les joueurs. "C'est bien pour le club et c'est surtout bien pour Nilvange, on reste une association donc ça met en avant la ville, il faut rappeler qu'il y a moins de cinq mille habitants. C'est historique, il y a sept divisions d'écarts entre nous et Nancy. Je parlais ce matin avec les joueurs, on voulait tomber sur eux avant le tirage, c'est chose faite. On a été plus loin que notre objectif, donc maintenant autant jouer les plus grosses écuries." Nul doute que cette affiche sera suivie par beaucoup de personnes tant, sur le papier, elle apparait déséquilibrée. Une belle fête pour tous les membres d'un club de deuxième division de District qui s'en souviendront certainement toute leur vie.

Moi je n'arrive toujours pas à me l'imaginer, même au travail je pense à ça, je n'arrête pas de recevoir des messages de tout le monde

Yalcin Yildiz, entraîneur du RC Nilvange

Un match qui restera gravé dans les mémoires

L'entraîneur de l'équipe mosellane, Yalcin Yildiz, évoque lui l'aspect sportif et la façon dont ses joueurs vont aborder une telle rencontre. Après avoir éliminé Distroff, club de D3, le défi sera de toute autre taille pour ce prochain tour. "Très honnêtement, on s'est entretenu avec les joueurs, c'est le tirage qu'on voulait, c'est pour le sport amateur, pour faire plaisir aux jeunes du club. On savait qu'on risquait de tomber sur une équipe supérieure en terme de football donc autant jouer contre l'ASNL. Pour eux ça va être une carte à jouer forcément mais pour nous, au-delà du sport c'est quelque chose d'exceptionnel qui va se produire. Il y aura tout le monde, la famille et les amis des joueurs vont venir au stade, même si on ne sait pas encore si on jouera sur notre pelouse."

Son discours auprès de son équipe est très clair, prendre du plaisir avant tout. "Ce match va être une première pour chacun de mes hommes, on a des joueurs cadres qui ont déjà vécu même un quart de finale de Coupe de France. On a de très bons éléments, des jeunes et d'autres plus âgés qui savent avoir les bons mots. Pour l'instant tout le monde est content, on n'arrive pas encore à s'imaginer, il faut pas oublier qui on est. Lorsque la dernière semaine va s'approcher là on va commencer à réaliser, et sur le match, bon, on va se faire plaisir et on verra par la suite." Pour lui et ses joueurs, ils vont pouvoir garder ce jour en mémoire. "Je pense que ça va rester dans les esprits de chacun, en plus on confirme notre dernière saison. Le club a vécu quelque chose d'exceptionnel avec la montée de nos deux équipes, c'est tout un travail, on a pu recruter pour être encore plus compétitif, c'est un enchaînement de choses incroyables !"

Lui-même n'en revient toujours pas et reçoit beaucoup de soutien et de félicitations. "Moi je n'arrive toujours pas à me l'imaginer, même au travail je pense à ça, je n'arrête pas de recevoir des messages de tout le monde. Honnêtement, ça fait plaisir, rien qu'à mon niveau alors je n'imagine pas pour le club et pour mes joueurs, ils sont vraiment aux anges, c'est magnifique." Le technicien mosellan a repris les commandes de l'équipe première en cours d'année l'an passé et celle-ci a terminé première de sa poule. Un début d'aventure magnifique pour celui qui n'occupe la fonction d'entraîneur que depuis un an et demi. Il insiste sur le fait de féliciter en premier lieu ses garçons. "Sur tout ce qui s'est passé, le mérite revient d'une part au club, mais aussi et surtout à tous mes joueurs qui se démènent chaque semaine, j'ai un groupe qui est vraiment bon techniquement, c'est un plaisir de travailler avec eux au quotidien. Je pense qu'on va faire de belles choses cette année encore."


Jules Gris

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :