Quantcast
News

20 décembre | 12h11

Romain Reynaud : « Nous avons trop voulu jouer »

L'entraîneur des Hauts Lyonnais livre sa réaction à Actufoot après le 32es de finale perdu face au Sporting Club de Bastia ce samedi à Feurs (1-3). (Photo : IconSport)

HAUTS LYONNAIS COUPE DE FRANCE HAUTS LYONNAIS N3 Romain Reynaud Coupe de France AURA

Romain, quelles sont vos impressions à froid sur cette rencontre ?

Je reste déçu. Je ne voulais pas avoir de regrets, et pourtant c'est le cas. Les joueurs n'ont pas fait ce que je leur avais demandé en première mi-temps, à savoir exploiter les faiblesses de l'adversaire, notamment dans le dos des défenseurs, en jouant long. Certes, nous avons des bons joueurs, il y a eu des sorties sympas, mais nous n'étions pas à la merci d'une perte de balle et c'est comme ça qu'ont été amenés les corners et le coup franc victorieux pour eux.

Comme j'ai dis à mes joueurs. Il n'y a pas énormément d'écart entre les mondes amateurs et professionnels. Surtout avec des Ligue 2. Cela se joue à des détails et c'est là-dessus qu'ils ont été chirurgicaux.

La conservation a été un peu stérile par moment. Je n'ai pas pu titulariser Mour Paye en raison d'une gêne ressentie à Chambéry lors du dernier match de N3. Il aurait pu amener davantage de profondeur en début de match. La consigne était de trouver Gromat dans le dos du latéral gauche mais nous avons trop voulu jouer. Aussi, ce n'est pas normal de prendre deux buts sur coups de pied arrêtés face à une Ligue 2. J'ai aussi des regrets quand on voit la deuxième mi-temps que nous avons proposé. Nous les avons malmenés en appliquant, cette fois, le plan de jeu demandé. C'était beaucoup mieux. J'aimerais bien rejouer ce match, mais malheureusement c'est impossible.

Quand on revoit la deuxième mi-temps, on se dit que le match n'a pas été loin de basculer

Déjà si Momo (Boussaïd) met son penalty au retour des vestiaires, ce n'est pas la même. Nous avons les situations pour revenir. Mon discours à la mi-temps était que si nous appliquions enfin ce que je demandais, j'étais sûr que nous pourrions recoller au score. Je leur ai donné l'objectif de remporter la deuxième mi-temps, ce que nous avons fait. Je n'ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs en seconde mi-temps. Ils se sont lâchés, ils ont tenté... Il aurait du y avoir un autre penalty en fin de match sur une main d'un de leur défenseur en contrant une frappe. Mais je ne vais pas rentrer dans ce débat. J'aurais aimé revenir à 3-2 pour vivre une fin de match sympa.

L'adversaire vous a-t-il impressionné ?

Non. Il ne m'a pas impressionné. Comme j'ai dis à mes joueurs. Il n'y a pas énormément d'écart entre les mondes amateurs et professionnels. Surtout avec des Ligue 2. Cela se joue à des détails et c'est là-dessus qu'ils ont été chirurgicaux. Ils ont été efficaces sur coups de pied arrêtés, n'ont pas trop mal défendu et leur gardien Placide a fait une bonne deuxième mi-temps.

Que dites-vous à vos joueurs quand vous les regroupez sur la pelouse après le coup de sifflet final ?

Je leur dit que je ne peux pas les féliciter parce qu'on a perdu. Et que j'ai des regrets. Mais ce match doit nous servir de leçon, notamment pour la première mi-temps. Je leur ai dit de nous faire confiance quand on leur demande d'appliquer un truc.

Recueilli par Simon Marcachian

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :