Quantcast

Sponsorisé

News

17 mars | 19h55

Sala était probablement inconscient avant de mourir

L’enquête sur les circonstances du décès d’Emiliano Sala a retenu qu’Emiliano Sala était probablement inconscient au moment du crash, intoxiqué par les gaz d’échappement de l’avion.

FC NANTES FC NANTES L1

Sponsorisé

Apres cinq semaines d’audience, le jury britannique du comté du Dorset a conclu ce jeudi qu’Emiliano Sala est mort dans le crash de son avion dans la Manche début 2019, probablement inconscient après avoir été intoxiqué au monoxyde de carbone comme le rapporte l’AFP. Le petit avion privé à bord duquel il se trouvait avec le pilote s’était abîmé dans la Manche le 21 janvier 2019, sous une météo difficile, alors que l’attaquant du FC Nantes rejoignait Cardiff où il venait d’être transféré pour 17 millions d’euros. Mais comme l'avait conclu le médecin légiste, Sala a succombé à des blessures à la tête et à la poitrine, alors qu'il était probablement profondément inconscient après avoir été asphyxié par des niveaux toxiques de monoxyde de carbone provenant du système d'échappement défectueux de l'appareil, lors de ce vol commercial non-autorisé entre la France et le pays de Galles.

L'hypothèse du monoxyde de carbone avait été soulevée dans le rapport définitif du bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens, paru en mars 2020. Il estimait que le pilote avait "probablement" été intoxiqué au monoxyde de carbone par l'échappement du moteur. Il aurait perdu le contrôle de l'appareil lors d'une manoeuvre effectuée à une vitesse trop élevée avant que l'avion s'abîme en mer à une vitesse de 270 miles par heure (435 km/h), ne laissant aucun espoir de survie.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :