Quantcast

Sponsorisé

News

16 février | 18h52

Samir Dehimat : "Je dis souvent aux joueurs d’aimer avoir le ballon et détester le perdre"

Deuxième avec son équipe U14 R1 de l'AS Saint-Priest, Samir Dehimat vit une saison heureuse. Au micro d'Actufoot, il est revenu sur ses bons résultats et sur sa philosophie d'entraînement. (Crédit photo : Sulyvan Manfroi - ASSP)

AS SAINT-PRIEST AS Saint-Priest U14 R Samir Dehimat

Samir, vous sortez d'un beau match nul sur le terrain de l'OL (3-3). Quel est votre sentiment vis-à-vis de cette rencontre ?

Suite au match nul de l’aller, nous avions à cœur de remettre tous les bons ingrédients de notre côté afin de ramener un résultat positif. C’était un match que nous attendions avec beaucoup de motivation car nous étions deuxièmes et eux quatrièmes. De ce fait, le contexte nous prédisait une très belle affiche entre l’un des meilleurs clubs formateurs et le meilleur club amateur de la région. Nous avons rapidement mené 0-1, Lyon égalise juste avant la mi-temps. Lors de la seconde mi-temps, Lyon marque un deuxième puis un troisième but. Malgré ces buts encaissés, nous avons continué d’y croire, et cette mentalité nous a permis d’inscrire deux autres buts, qui nous offrent l’égalisation. Mon premier ressenti à l’issue du match a été un sentiment de fierté. Je suis satisfait de la prestation de mes joueurs qui ont été concentrés et déterminés tout au long afin de réaliser cette belle performance.

Vous êtes deuxième du championnat a 8 journée de la fin, explique nous un peu cette saison folle.

Lors de la reprise au mois d’Août, nous avions clairement énoncé notre potentiel à atteindre le plus haut niveau régional sans avoir de pression liée à notre classement. Dans ce championnat miroir, nous ne pouvons pas descendre car notre destin est lié aux performances de nos u15. Donc avec mon préparateur physique, nous travaillons sereinement avec comme objectif principal de faire progresser les jeunes. Dans cette démarche, j’ai utilisé 22 joueurs sur 22 possibles avec des temps de jeux et de matchs équivalents. En tant qu’entraîneur, mon objectif est de former des joueurs qui deviendront les joueurs de demain et ainsi les aider à performer. J’apprécie de travailler avec les jeunes, les aider à développer leurs potentiels, c'est une mission primordiale.

Certes, les résultats sont très bons, mais je porte encore plus d’importance dans l’apprentissage des joueurs et le contenu proposé lors de mes séances.

Lors des six premiers matchs de championnat nous étions invaincus. Notre première défaite a été lors de la septième journée de championnat face à l’ASSE où nous leurs avons concédé un but à domicile, malgré un match d’une grande qualité. Lors de la huitième journée, nous avons gagnés 1 à 0 à Annecy ce qui nous a permis de passer deuxième au classement. Certes, les résultats sont très bons, mais je porte encore plus d’importance dans l’apprentissage des joueurs et le contenu proposé lors de mes séances. Former un joueur, c’est planter une graine, le moment où vous la planter n’est pas le moment où vous en récolterez les fruits, il faut être patient. Avec ce groupe j’ai donné comme objectif de finir dans les cinq premiers et effectivement, nous avons la chance de réaliser une très belle saison. J’ai un groupe formidable, travailleur, à l’écoute. Je veux garder ce niveau d’exigence tout en continuant d’écrire cette belle histoire.

Pour cela, que demandes-tu à tes joueurs ?

En début de saison je me suis donné trois objectifs à atteindre avec mes joueurs. Il faut réussir à retrouver les trois P : le Plaisir, la Progression et la Performance dans toutes nos séances d’entraînement. Pour atteindre cet objectif, nous avons besoin du quatrième P qui est la Persévérance. Nos entraînements sont alimentés par notre projet de jeu, celui-ci est commun à toutes les catégories du club, chaque entraîneur va s’en inspirer en rajoutant ces idées. Pour ma part, étant dans un championnat formateur, je vais utiliser différents systèmes et mon animation va souvent être porté vers l’offensif, en jouant assez haut en ayant pour objectif de posséder le ballon et le faire vivre rapidement. Pour imager ma philosophie de jeu, je préfère une passe verticale que horizontale quand celle-ci est possible. Je dis souvent aux joueurs d’aimer avoir le ballon et détester le perdre, cette mentalité peut nous donner des ailes.

J’aime mon club, je le respecte énormément car ils m’ont permis d’être l’entraîneur que je suis aujourd’hui. Un entraîneur certes, mais avant tout un homme plein d’ambitions.

Comment te projettes-tu sur la fin de saison ?

Je dois avant tout continuer de faire progresser mon groupe collectivement et individuellement afin de permettre à un maximum d’entre eux, d’évoluer en U15R1 l’année prochaine. Dans le même temps, je demanderais aux joueurs de continuer d’être ambitieux, rêver et vivre ce rêve, ne pas en perdre une seule miette. Tout en ayant à l’esprit que dans le football tout va vite dans un sens comme dans l’autre. A titre personnel, j’ai 31 ans, je nage dans la passion du football depuis mon enfance, j’aime cette passion, je veux continuer d’apprendre et de grandir. J’ai le souhait d’arriver à en faire mon métier. J’ai cette force d’avoir fait énormément de kilomètres à pied pour en arriver là, la route a été longue, faits d’obstacles et de sacrifices mais je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. Je me suis démené afin d’obtenir le brevet d’entraîneur de football (BEF). Je suis en train de réaliser ma septième saison au club, ma troisième en tant qu’entraîneur principal. J’aime mon club, je le respecte énormément car ils m’ont permis d’être l’entraîneur que je suis aujourd’hui. Un entraîneur certes, mais avant tout un homme plein d’ambitions.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé