Quantcast
News

8 mars | 13h38

Samuel Gigot à l'OM dès les prochains jours ?

Alors qu'il a recruté Samuel Gigot cet hiver avec une arrivée prévue en juillet, l'OM souhaiterait accélérer la venue du défenseur français actuellement au Spartak Moscou. Explications.

MERCATO OM L1 Samuel Gigot

Dans une discrétion absolue, l'OM a bouclé dès cet hiver en vue de l'été prochain la venue du défenseur français Samuel Gigot à six mois de la fin de son contrat au Spartak Moscou. Mais voilà, entre temps, la Russie a déclaré la guerre à l'Ukraine et les dernières mesures prises par la FIFA font que le club phocéen s'est dit qu'il avait peut-être une opportunité de faire venir sa future recrue quelques mois en avance. En effet, l'instance mondiale du foot autorise désormais les joueurs étrangers désireux de quitter la Russie à suspendre leur contrat après le 11 mars s'ils n'ont pas trouvé d'accord pour résilier leur contrat en club.

La DNCG pourrait embêter l'OM

D'après les informations de l'Equipe, Pablo Longoria et la direction sportive de l'OM étudieraient sérieusement la faisabilité d'une arrivée anticipée de Gigot, qui réfléchit lui aussi à cette éventualité. Alors que les Olympiens traversent une période sportive difficile et sont encore engagés sur deux tableaux où ils souhaitent performer, un renfort de plus en défense ne sera pas de trop pour Jorge Sampaoli. Néanmoins, un détail et non des moindres pourrait empêcher la réalisation de cette opération. Surveillé de près par la DNCG et obligé de demander à des joueurs d'échelonner leur salaire pour permettre les signatures de Pol Lirola et Amine Harit l'été dernier, Marseille se retrouverait confronté à des soucis similaires avec l'augmentation inopinée de sa masse salariale si Gigot débarquait. Le board du 3e de Ligue 1 doit donc s'assurer que le gendarme financier du football français ne lui causera pas d'ennuis avant d'espérer aller au bout de son idée. Auquel cas il devra tout simplement patienter jusqu'au mois de juillet pour récupérer son défenseur.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :