Quantcast

Sponsorisé

Interviews

2 février | 12h30

Sidibe Balla : « L'objectif d’aller chercher la montée, quoi qu’il en coûte »

Actuellement quatrième de la poule D de Régional 2 d'Île-de-France avec un match de retard, l'ES Parisienne peut viser haut. À la tête de l'équipe première depuis onze ans, Sidibe Balla nourrit de belles ambitions pour ses joueurs, à condition que son groupe reste concentré.

R2 IDF - Poule D Parisienne ES R2

Vous n’avez pris qu’un seul but en quatre matchs depuis votre lourde défaite contre Trappes (6-1), avez-vous modifié quelque chose en particulier après cette rencontre ?

Je n’ai rien modifié. Ce jour-là on en prend six, mais on leur offre six buts. Je crois qu’il y a cinq erreurs individuelles. C’est le football. Les joueurs se disputaient dans le vestiaire, je leur disais « non, il n’y a pas de quoi ». On perd 1-0 ou 2-1, on se dit que l’erreur peut être évitable, mais il y a eu cinq à six erreurs. On jouait sur une pelouse grasse, les joueurs n’étaient pas bien équipés, certains n’avaient pas le matériel adéquat. Sur une action de but pour nous, on en prend un juste derrière, ça nous a mis un peu la tête dans le sac. Après, ça s’est enchaîné, avec un manque de concentration. Je ne saurai même pas comment l’expliquer, c’était dur à décrire, mais ça reste anecdotique.

En remportant votre match de retard face à Poissy, vous reviendrez à égalité de point avec cette équipe, quelles ambitions nourrissez-vous pour la suite du championnat ?

Quand on s’était arrêté la saison dernière, on était très mal, avec le même effectif. On n’avait pas gagné un match, et on prenait des buts constamment, soit en tout début de rencontre ou dans les dernières minutes. Les joueurs se sont remotivés à la reprise du championnat. Ils se sont dit : « venez ! on se retrousse les manches et on essaie de jouer quelque chose cette année ». Donc ils sont sur cette lancée. En début de saison, on s’était fixé l’objectif d’aller chercher la montée, quoi qu’il en coûte. Peut-être que l’on ne l’aura pas… on se sait pas. À ce stade de la compétition, on ne peut pas savoir. Mais l’objectif est de la jouer.

Le football n’est plus une priorité pour les jeunes

Sidibe Balla, entraîneur de l'ES Parisienne

Quel regard portez-vous sur votre parcours jusqu’à maintenant après dix matchs ?

Il y a des matchs que l’on a gagnés cette saison, surtout au début, dans lesquels on ne méritait pas la victoire. Contre Ivry, on ne mérite pas de l’emporter. C’est un coup du sort, on marque tôt dans le match, ils poussent et ils n’arrivent pas à revenir au score. Malgré notre classement, le peu de buts que l’on concède, on est perfectible. On a un défaut, c’est le manque d’équilibre. C’est sur cela que l’on travaille actuellement, équilibrer tous les secteurs de jeu. Jouer un championnat, ce n'est pas jouer que le haut de tableau mais tout le monde. On a fait 1-1 contre Rungis, dans un match que l’on doit gagner 5 ou 6-0. Et on revient dans les arrêts de jeu. On n’a pas encore cette maîtrise totale qui nous permet de prendre le match dès le début à fond. Avec les qualités que l’on a, on doit le faire tranquillement à chaque fois.

À quoi est dû ce problème mental ?

Le football n’est plus une priorité pour les jeunes. Ils préparent mal leurs matchs. Ils gagnent, ils sont contents, ils perdent, ce n’est pas grave. Le dimanche, il y a des joueurs qui sont sortis le samedi et qui sont rentrés au petit matin. Il y a tout cet aspect là qu’il faut prendre en compte. Je pense que c’est sur la préparation du match que beaucoup d’équipes pèchent. J’ai la quarantaine, quand j’étais plus jeune, on n’avait que le football. Aujourd’hui il y a les réseaux sociaux qui t'empêchent de dormir, tu restes sur ton téléphone. Il y a les chichas, les boîtes de nuit. Il y a les parties de jeu vidéo, même si on en avait. On ne sortait pas comme aujourd'hui les jeunes le font. Tous ces aspects changent le football et modifient sa qualité, parce que l’on n’a pas forcément les jeunes à 100% tous les week-end.

Elie Rollé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé